Le Festival de Cannes 1939 a bien eu lieu

Le Festival de Cannes 1939 a bien eu lieu

MONSIEUR SMITH AU SENAT
MONSIEUR SMITH AU SENAT Columbia
Il y a 80 ans, l’entrée de la France dans la Seconde Guerre mondiale rend impossible la tenue du premier Festival de Cannes. Le palmarès vient d’être enfin rendu et a récompensé Frank Capra de la récompense suprême pour Monsieur Smith au Sénat.

« C’est le seul film de la sélection qui parle d’aujourd’hui… » a commenté ce samedi 17 novembre Amos Gitaï, président du Jury du Festival de Cannes 1939, pour justifier le choix de récompenser du Grand Prix Jean Zay (ancêtre de la Palme d’Or) Monsieur Smith au Sénat de Frank Capra.  C’est à Orléans, la ville natale de Jean Zay, ministre de l’Éducation nationale de 1936 à 1939 et instigateur de ce qui allait devenir l’un des plus grands festivals internationaux de cinéma, que s’est déroulé du 12 au 17 novembre cet évènement exceptionnel. Un évènement qui vient combler un manque. En septembre 1939, Jean Zay décidait en effet de doter la France d’un festival international de cinéma pour concurrencer la toute jeune Mostra de Venise et son patronage fasciste. Mais l’invasion de la Pologne par les nazis et l’entrée de la France dans la Seconde Guerre mondiale auront raison de sa tenue. Les films en compétition avaient pourtant déjà été désignés et les stars étaient prêtes à se rendre sur la French Riviera. Il faudra attendre 1946 pour que le premier festival de Cannes ait enfin lieu.

1939 – 2019. A l’initiative de passionnés l’édition « fantôme » a enfin vu le jour. Un jury présidé par le cinéaste israélien Amos Gitaï, entouré des réalisatrices françaises Julie Bertuccelli, Pascale Ferran et Virginie Linhart, du réalisateur hongrois László Nemes ou encore du romancier français Yannick Haenel, a ainsi délivré son palmarès. Outre le Grand Prix Jean Zay, ils ont désigné Marina Ladynina (Les Tractoristes d’Ivan Pyriev) et Irene Dunne (Elle et lui de Leo McCarey) Prix d’interprétation féminine à égalité, tandis que James Stewart (Monsieur Smith au Sénat) et Harry Baur (L’Homme du Niger de Jacques de Baroncelli) ont reçu le Prix d’Interprétation masculine. Le Prix du Jury a été décerné à L’Enfer des anges de Christian-Jaque.

Article sur le même sujet

22 MAI 2019