Un nouveau cadre conventionnel pour les Régions en faveur du cinéma et de l'audiovisuel

Un nouveau cadre conventionnel pour les Régions en faveur du cinéma et de l'audiovisuel

05 juillet 2016
Cinéma
regions_france.gif

Pour la première fois, le CNC a voulu construire et élaborer avec les Régions les futurs partenariats qui définissent la politique cinématographique et audiovisuelle territoriale.

Aujourd’hui, mardi 5 juillet, l’ensemble des représentants locaux et des parties prenantes se sont réunis à Lille, pour une journée consacrée à la restitution des synthèses des contributions de tous les acteurs des territoires pour la rédaction des nouvelles conventions entre les Régions et l’Etat.


Frédérique Bredin, présidente du Centre national du cinéma et de l’image animée (CNC), en ouverture de cette journée, a rappelé les grandes orientations de la politique territoriale menée par le CNC, et fait plusieurs annonces qui traduisent une volonté d’élargir et de renforcer la politique des régions :
 

1/ Augmentation des fonds de soutien des collectivités

« Le CNC accompagnera financièrement toutes les régions qui augmenteront leurs fonds de soutien au financement de films et d’œuvres audiovisuelles. Dès lors que la collectivité met 2 € dans la production, le CNC ajoute 1€. »  a déclaré formellement Frédérique Bredin, présidente du CNC. « C’est un investissement pour l’avenir » a-t-elle ajouté.


2/ Développement de l’implication des télévisions locales dans la création

La présidente du CNC a rappelé son attachement à la production cinématographique et audiovisuelle  en régions, cet échelon jouant un rôle essentiel dans le renouvellement et la diversité de la création : « Nous aiderons les régions qui intègreront dans leurs Contrats d’objectifs (COM) avec les télévisions locales, la production d’œuvres réalisées dans leurs territoires, spécifiquement la production de documentaires et la recréation de spectacles vivants. »
Pour Frédérique Bredin, les télévisions locales permettent de « cultiver la force des territoires, de structurer le tissu local mais sont aussi un espace de création essentiel pour les créateurs ».


3/ Mise en place d’un réseau d’animateurs culturels dans les salles de cinéma

« Le CNC s’engage à soutenir les salles Art et Essai afin de développer et de renforcer l’animation culturelle dans les cinémas, en les aidant à financer des emplois de médiateurs pour attirer le public, notamment les plus jeunes, faire découvrir aux spectateurs la diversité du cinéma. » a déclaré Frédérique Bredin, après avoir rappelé l’importance du cinéma dans les territoires « le cinéma, dans de nombreuses petites villes et de communes rurales, est aujourd'hui le seul, l'unique lieu culturel qui existe ».

Elle a également rendu hommage aux salles Art et Essai - qui représentent la moitié des cinémas en France – pour leur rôle dans la transmission de la cinéphilie française.


Consulter les synthèses des contributions

 > Synthèse des contributions reçues au titre du groupe de réflexion « développement de la filière et des communautés professionnelles » (pdf)

> Synthèse des contributions reçues au titre du groupe de réflexion « diversité et émergence » (pdf)

> Synthèse des contributions reçues au titre du groupe de réflexion « exploitation, diffusion culturelle, patrimoine » (pdf)

> Synthèse des contributions reçues au titre du groupe de réflexion « modalités de coopération et initiatives régionales » (pdf)

> Synthèse des contributions reçues au titre du groupe de réflexion « éducation à l’image - citoyenneté » (pdf)

> Liste des contributeurs (pdf)