Cinéma, séries, jeux vidéo : le guide des adaptations de Saint-Exupéry

Cinéma, séries, jeux vidéo : le guide des adaptations de Saint-Exupéry

08 février 2019
Cinéma
Tags :
Image extraite du Petit Prince VR
Image extraite du Petit Prince VR DR - Red Accent

Alors que l’œuvre de l’écrivain passionné d’aviation vient d’être rééditée chez Gallimard, retour sur les adaptations d’Antoine de Saint-Exupéry sur petit et grand écran, et même en réalité virtuelle.


Le Petit Prince (2015)

Dans un dialogue permanent entre Le Petit Prince - le livre - et le destin d’une petite fille curieuse, le film de Mark Osborne réfléchit au deuil et à la puissance de l’imaginaire. Une relecture augmentée d’une touche de féminisme, initiée par le producteur français Dimitri Rassam, qui a donné un nouveau coup de fouet à l’animation française (entre 3D sublime et stop-motion à tomber par terre). En français comme en anglais, le casting vocal fait des merveilles. L’adaptation ultime de Saint-Exupéry ? On n’est pas loin de le penser.


Vol de nuit (1933)

Réalisé par Clarence Brown et sorti en 1933, Vol de nuit s’inspire du roman du même nom de Saint-Exupéry pour raconter comment, en Amérique du Sud, au début de l'aviation commerciale, le chef d’une compagnie aéropostale se bat pour prouver que l’avion est le moyen le plus rapide d’acheminer le courrier. À condition de faire voler les pilotes de nuit, une idée évidemment très dangereuse à l’époque… Avec son casting cinq étoiles (John Barrymore, Helen Hayes ou encore Clark Gable) et sa réalisation léchée, Vol de nuit est devenu un incontournable, malheureusement quelque peu oublié de nos jours.


Courrier Sud (1937)

En 1936, Antoine de Saint-Exupéry décide de rédiger un synopsis de film adapté de son roman Courrier Sud. Sous le charme, le réalisateur Pierre Billon décide de prendre en main le projet avec les producteurs Eduardo Corniglio-Molignier et André Aron. Saint-Exupéry écrit alors le scénario qui est ensuite retravaillé, notamment par Billon mais aussi par Hans G. Lustig et Robert Bresson. L’histoire de Jacques Berni, un pilote sur les lignes Latécoère, et de sa romance tragique avec Geneviève qui ne partage pas sa vision de la vie et préférerait une existence paisible. Un drame touchant où Pierre Richard-Willm et Jany Holt font des étincelles.


Le Petit Prince VR (2018)

Adaptation en réalité virtuelle, ce jeu vidéo permet sur plusieurs épisodes d’accompagner le Petit Prince dans son voyage initiatique et de se déplacer de planète en planète. À bord d’un avion - en vol, casque sur la tête, l’effet est garanti - ou simplement en train d’observer le Petit Prince dans sa routine habituelle (dont la préservation de la Rose, évidemment essentielle), ce titre résolument à part développé par Red Accent est une invitation à ressentir de plein fouet toute la poésie de l’œuvre de Saint-Exupéry. Un temps testable au MK2 VR, il devrait prochainement être disponible sur Steam.


Le Petit Prince (série d’animation, 2010)

Entre 2010 et 2013, Le Petit Prince a fait une incursion sur le petit écran à travers une série d’animation à destination des plus jeunes, diffusée sur France 3. Le scénario s’autorise à s’émanciper légèrement du roman de Saint-Exupéry : le Petit Prince, le Renard et la Rose vivent tranquillement ensemble sur l'astéroïde B 612 mais lorsque le Serpent est repoussé par la Rose à qui il faisait des avances, il décide d’éteindre toutes les planètes de l’Univers, les unes après les autres. Le Petit Prince et le Renard se lancent alors dans une quête pour déjouer ses plans. Une réussite, composée de 78 épisodes de 26 minutes.


Anne-Marie (1936)

Pas tout à fait une adaptation mais le script d’Anne-Marie est bien signé Antoine de Saint-Exupéry. C’est en 1935 que le romancier livre le seul scénario original de sa carrière, qui tourne autour d’une femme ingénieur dont le rêve ultime est d’apprendre à voler. Six pilotes décident alors de lui donner des leçons à tour de rôle, mais tombent vite amoureux d’elle. Annabella (qui était encore à quelques années de jouer dans Hôtel du Nord) incarne une Anne-Marie pleine de vie qui représente l’archétype de la jeune femme moderne de l’époque. Le film réalisé par Raymond Bernard est un drame à voir absolument.