Le 41e festival international du court métrage de Clermont-Ferrand

Le 41e festival international du court métrage de Clermont-Ferrand

01 février 2019
Professionnels
Visuel du Festival du court métrage de Clermont-Ferrand 2019
Visuel du Festival du court métrage de Clermont-Ferrand 2019 Rémi Chayé
Le "festival de Cannes du court métrage" a contribué à faire connaître les courts métrages cultes de Jean-Pierre Jeunet (Foutaises), Jan Kounen (Vibroboy) ou Cédric Klapisch (Ce qui me meut) : le festival international du court métrage de Clermont-Ferrand connaît un joli succès depuis quatre décennies. Sa 41e édition se poursuivra jusqu'au 9 février.

La capitale auvergnate accueille une nouvelle fois des milliers de festivaliers pour découvrir le meilleur du court métrage. L'an dernier, 3 500 professionnels avaient fait le déplacement, et l'événement avait enregistré 165 000 entrées.
Tous les genres sont évidemment représentés au cours de la compétition, qui sera divisée en trois catégories : 78 films concourront en compétition internationale, 54 en nationale et 31 en « labo » (la sélection dédiée à l'expérimentation).

Plusieurs thématiques sont à l'honneur, dont notamment le cinéma canadien. Une occasion pour (re)découvrir les premières œuvres de Denis Villeneuve, David Cronenberg ou Jean-Marc Vallée. En parallèle, "Shorts in translation" fait une sélection de courts consacrés à des personnages ayant du mal à communiquer, pendant que "Décibels" se consacre à la musique. Cette thématique est, d'ailleurs, accompagnée un concours international de la composition musicale pour l'écran.

Ce festival est l'occasion de mettre en avant les courts métrages, un secteur en forte croissance. Pour tout savoir sur le 41e festival international du court métrage de Clermont-Ferrand, rendez-vous sur son site officiel.

 

35 courts métrages soutenus par le CNC sélectionnés à Clermont-Ferrand

30 courts métrages sélectionnés en compétition nationale, 2 en compétition Labo et 3 en compétition internationale du 41e Festival international du court métrage de Clermont-Ferrand, (1er au 9 février 2019) ont été soutenus par des aides sélectives du CNC.

> découvrez les courts métrages soutenus par le CNC

 

Le court métrage enregistre un record de diffusion en 2017

Il n’y a jamais eu autant de courts métrages dans les salles de cinéma comme à la télévision
Frédérique Bredin
Présidente du Centre national du cinéma et de l'image animée (CNC)

« Le CNC soutient le court métrage à toutes les étapes, de l’écriture à la diffusion. C’est un espace de création unique où se révèlent les talents de demain » ajoute-t-elle.

L’étude, réalisée à partir des données de l’année 2017, révèle la grande vitalité du secteur avec une augmentation continue du nombre de courts métrages diffusés en salles, sur le petit écran et à l'international.

> lire le communiqué de presse du CNC

Bande-annonce du festival du court métrage de Clermont-Ferrand