Le CNC lance un « Plan Séries » pour soutenir la création originale française

Le CNC lance un « Plan Séries » pour soutenir la création originale française

28 mars 2019
Professionnels
De droite à gauche : Frédérique Bredin, Présidente du CNC ; Laurence Herszberg, Directrice générale de Séries Mania ; Françoise Nyssen, ancienne ministre de la Culture ; Franck Riester, ministre de la Culture et Rodolphe Belmer, Président de Séries Mania
De droite à gauche : Frédérique Bredin, Présidente du CNC ; Laurence Herszberg, Directrice générale de Séries Mania ; Françoise Nyssen, ancienne ministre de la Culture ; Franck Riester, ministre de la Culture et Rodolphe Belmer, Président de Séries Mania
A l’occasion du festival Séries Mania, la Présidente du Centre national du cinéma et de l’image animée (CNC), Frédérique Bredin, a annoncé les premières mesures de son « Plan Séries » visant à accompagner la création originale française.

L’objectif du Plan Séries, c’est de soutenir les œuvres les plus créatives, et à forte ambition internationale
Frédérique Bredin

En quelques années, les séries se sont imposées comme un nouvel espace de création, au cœur de nos pratiques culturelles. Aujourd’hui, près de 3500 séries sont produites à travers le monde chaque année.

Dans un marché très concurrentiel, la clé c’est l’originalité des œuvres. Et la France a tous les atouts pour relever ce défi
Frédérique Bredin
 

Le premier volet du « Plan Séries » du CNC comprend trois mesures phares, réservées aux séries originales. Elles visent à :

  1. Favoriser le développement de nouveaux formats pour répondre à la demande internationale et aux attentes des publics jeunes : Pour encourager la production de nouveaux formats, le CNC va étendre son bonus (25 %) destiné aux premières saisons de séries de 52 minutes à des formats plus courts, de 20 à 52 minutes. Ce soutien favorisera notamment le développement de programmes destinés aux publics jeunes.
     
  2. Réduire l’attente entre les premières et deuxièmes saisons de séries originales françaises : Le CNC va étendre son bonus de 25 % des premières aux deuxièmes saisons de séries de 20 à 52 minutes. Cette mesure vise à encourager les producteurs à lancer la deuxième saison d’une série, avant même la diffusion de la première. L’objectif : produire une saison par an pour répondre aux standards internationaux.

     
    Il faut aider nos séries à se doter d’une logique industrielle. Faciliter le passage d’une saison à la suivante. C’est une attente forte du public
    Frédérique Bredin
  3. Favoriser l’internationalisation des séries françaises : Le CNC va soutenir les séries à forte ambition internationale en accordant un bonus aux œuvres qui bénéficient d’un préfinancement substantiel à l’étranger.
     

Au cours des prochaines semaines, le CNC va poursuivre la concertation lancée avec les professionnels de l’audiovisuel pour développer le second volet de ce « Plan Séries ». Ce second volet sera consacré à l’écriture et au développement. Il permettra également de faciliter le recours des séries originales françaises aux effets visuels.

Il faut considérablement renforcer toute cette phase d’écriture et de développement, qui est au cœur de la réussite des œuvres
Frédérique Bredin