Documentaire : fonds d'aide à l'innovation audiovisuelle (aide au développement)

L'aide à l'écriture et l'aide au développement du Fonds d'aide à l'innovation audiovisuelle du Centre national du cinéma et de l'image animée (CNC) ont pour objectif d'accompagner les auteurs et les producteurs de documentaires de création cinématographiques et télévisuels qui nécessitent une écriture élaborée, un important travail de développement et proposent une approche innovante au regard des programmes audiovisuels.
  • Secteur : Cinéma - Audiovisuel
  • Phase d'intervention : Développement
  • Type de soutien : Documentaire
  • Type d'aide : Aide sélective
  • Demandeur : Producteur

 

Composition de la commission

Voir les décisions de nomination

La commission est composée d’un président et de six personnalités du cinéma et de la télévision.

Président : Sylvain PRUDHOMME, écrivain

Membres

  • Hervé AUBRON, critique de cinéma
  • Carine CHICHKOWSKY, productrice
  • Diégo GOVERNATORI, réalisateur
  • Ombline LEY, réalisatrice
  • Elisabeth PERLIE, distributrice
  • Clara VUILLERMOZ, productrice

Résultats des commissions

Voir les résultats antérieurs

29 avril 2021


Algérie métal : ma décennie de sang et de son de Bilal Beghoura & Karim Bengana
Producteur : Cocottes-minute productions
Aide accordée : 14 000 €
L’Algérie metal, ma décennie de sang et de son est l’histoire oubliée d’une génération transcendée par un genre musical. Cette génération, c’est la jeunesse algérienne ayant vécu les années 1990, celle de la guerre contre l’intégrisme religieux. Le genre, c’est le Heavy metal. A la manière du documentaire de Patricio Guzman « Chili, la mémoire obstinée », le film, porté par le regard d’un passionné de Heavy Metal, part à la recherche d’un passé oublié entre regret et espoir.

La Base de Vadim Dumesh
Producteur : Les films de l’œil sauvage
Aide accordée : 13 500 €
Le long-métrage La Base plonge les spectateurs au sein du centre de transit isolé de l’aéroport Roissy Charles de Gaulle - un endroit singulier, hors du temps, où les chauffeurs de taxi parisiens de tous horizons, munis des caméras de leurs smartphones, se réapproprient le temps et l’espace, et préservent leur mémoire face aux catastrophes imminentes de la mobilité.

Haven de Laura Henno
Producteur : Les mangroves
Aide accordée : 16 000 €
En plein désert de Sonoran au Sud de la Californie, Slab City est une « ville » qui n’apparait sur aucune carte. Peuplé de caravanes, cet Outre Monde accueille depuis les années 50 ceux que l’Amérique laisse hors-champ, formant un territoire libre mais enclavé dans la plus grosse base militaire aérienne américaine.

La Ligne claire de Dominique Marchais
Producteur : Zadig productions
Aide accordée : 12 500 €
De prime abord La ligne claire est le portrait d'une rivière, mais très vite le film devient le portrait d'une famille de rivières, d'un bassin versant, celui de l'Adour et des Graves pyrénéens. Donc le portrait d'un territoire raconté par son eau, par ses eaux.

La Marseillaise des ivrognes de Pablo Gil-Rituerto & Célia Alba Lombardia-Gonzalez
Producteur : Les films de l’œil sauvage
Aide accordée : 15 500 €
En 1961, le groupe Cantacronache voyage clandestinement en Espagne pour documenter des chansons populaires de la résistance antifranquiste. Guidés par leur journal de bord, une équipe de cinéastes reproduit le périple à la recherche des voix originales aujourd'hui. Les deux voyages se fondent et se confondent.
Mémoire orale et paysage. Traversée d'une géographie émotionnelle et politique. Que reste-t-il de ces chansons, de la mémoire de leurs luttes ?

Mémoires filantes de Mariana Otero
Producteur : Tu vas voir
Aide accordée : 15 000 €
Après avoir été écrite en 1944 dans un camp de travail forcé sur le front russe par un père juif hongrois à son fils de quatre ans, une carte postale réapparait en 2020 dans une vidéo filmée à bord de la Station Spatiale Internationale. Comment cette carte postale s'est-elle retrouvée là ? Voici le point de départ d'une enquête et d'un voyage à travers la Hongrie qui me permettra de faire la lumière sur un épisode peu connu de la Shoah et d'interroger la manière dont se construisent les mémoires intimes et collectives.

Nomad Serenity de Sébastien Wielemans
Producteur : Yuzu productions
Aide accordée : 9 000 €
Pendant plus de 40 ans, Linda a déménagé 24 fois. Mais sur le point de sombrer au sein d’une classe moyenne américaine surendettée, cette sexagénaire est soudainement guidée par la voix divine qui lui suggère de prendre une nouvelle voie, au sein de sa vieille Honda Acura, surnommée « Serenity Sedan »… Entre ses vidéos enthousiastes postées sur Youtube, son blog, son business en ligne et ses boulots saisonniers, Linda revit en tant que nomade. Mais malgré ses nombreux amis en ligne, Linda commence doucement, au fil des kilomètres, à se sentir seule…

Les Oubliés de la belle étoile de Clémence Davigo & Anne Paschetta
Producteur : Alter ego production
Aide accordée : 10 000 €
La Belle Étoile évoque, pour beaucoup de Savoyards, un centre de redressement créé et dirigé d’une main de fer par l’abbé Garin, des années 50 aux années 70. Ce sont plus de 500 petits garçons âgés de 5 à 16 ans qui ont vécu chaque année dans cette prison qui ne disait pas son nom. Orphelins, pupilles de la nation, enfants de la DASS, beaucoup ont connu là les pires heures de leur jeune existence. Aujourd’hui Dédé, Andrea, Michel, Daniel, Roland et Mario sont bien vivants malgré des parcours cabossés. Réunis le temps d’un été, à quelques kilomètres de la Belle Étoile, ils se souviennent et dessinent, chacun à leur manière, un portrait en creux d’un lieu et d’une époque, pas si lointaine, où l’enfant devait être plié et redressé. Si tous ces hommes ont en commun des souvenirs forcément douloureux, le 4lm leur donnera aussi l’occasion d’exprimer au présent ce qui les relie : la ferme envie de célébrer la joie d’avoir survécu, malgré tout.

Robert Kramer, éprouver le monde de Richard Copans
Producteur : Les films d’ici
Aide accordée : 13 000 €
Robert Kramer est mort depuis 20 ans. Le moment est venu pour moi de faire le deuil. Mais je n’ai pas le désir de faire une bio-filmographie. Je cherche à faire le récit de son attitude face au monde, de ce qui fonde son travail de cinéaste. Je parcours ses territoires, je retrouve ses amis. Je mets l’accent sur son désir de faire de la complexité du monde une expérience que le cinéma peut transmettre.

Solid de Marius Vanmalle
Producteur : 13 productions
Aide accordée : 11 000 €
Solid Mike c’est le gars qui roule des mécaniques. Marseillais, grand, baraqué, blagueur, macho. Depuis un peu plus d’un an, Solid Mike est Youtuber. Et comme des milliers de Youtubers, Solid Mike veut faire le buzz. Sur internet ses fans sont catégoriques : «?Solid Mike, tu vas percer !?». Pour eux, il est leur étoile montante. Mais pour moi, Solid Mike c’est avant tout Mickaël, mon ami de lycée...

Trauma d’Anca Hirte
Producteur : Les films du berger
Aide accordée : 13 500 €
La mort est la seule certitude de la vie. Quand on est confronté de trop près à la mort, on subit un trauma qui nous transforme radicalement. Le métier de soldat est le seul métier dont l'outil de travail est la mort.

Une arme à la main, j’ai traversé le désert de Laurence Garret Decoufle & Juan Manuel Sepulveda Martinez
Producteur : Acqua alta
Aide accordée : 14 000 €
Une arme à la main, j'ai traversé le désert conte la quête d'un espace à soi de Daniel Aaron Torres. Une élégie entre son enfance dans le Nord du Mexique, une adolescence en Utah dans la vallée des Mormons, la guerre en d'Irak en tant que jeune marine et un retour épique à Tijuana. Daniel Torres est habité par l'idée que l'esprit de sa grand-mère, jadis chamane, lui a sauvé la vie.

Une des mille collines de Bernard Bellefroid
Producteur : Tchin tchin production
Aide accordée : 12 000 €
Une des mille collines est un film sous forme d'enquête pour découvrir comment et par qui ont été exécutés les enfants d'un village du Rwanda pendant le génocide. A hauteur de femmes et d'hommes, le film tentera dans le même temps d'approcher des mécanismes sophistiqués qui ont conduit des voisins proches ou amis à exterminer leurs voisins proches ou amis. Le film tissera au final le portrait d'une colline et de ses habitants, condamnés à revivre ensemble, vingt-cinq ans plus tard.

Une île de Sara Rastegar & Simone Pozzi
Producteur : Bocalupo films
Aide accordée : 13 000 €
Au nord de la Sicile, une île en forme de cône fumant surgit de la Méditerranée, solitaire et mystérieuse. Lieu de fascination depuis l’Antiquité, de l’Odyssée d’Homère aux écrits de Jules Verne et rendu célèbre par le film de Rossellini, le Stromboli est aussi un des volcans les plus actifs de la planète. Guidés par Francesco, un volcanologue qui vient régulièrement du continent pour sonder l’activité du volcan et en percer les mystères, ce film dresse le portrait d’une île en pleine mutation dont les problématiques écologiques et économiques reflètent à plus grande échelle celles de notre société.


Contacts

Direction de la création, des territoires et des publics
291 Boulevard Raspail
75675 Paris cedex 14

18 juin 2021

Liste des films recommandés Art et Essai

Dans le cadre de la réforme de la procédure de recommandation Art et Essai des films, voici la liste des films recommandés par le nouveau Collège de recommandation mis en place en 2018.

...