Le CNC lance un « plan studios » pour moderniser les plateaux de tournage français

Le CNC lance un « plan studios » pour moderniser les plateaux de tournage français

16 janvier 2020
Professionnels
Tournage
La France est reconnue dans le monde entier pour l’excellence de ses industries techniques, la qualité de ses talents et pour ses savoir-faire. L’attractivité internationale de cette filière est un enjeu majeur de la politique publique menée par le CNC et les plateaux de tournages en sont un élément central. Néanmoins, dans un rapport remis au CNC et à Film France par Serge Siritzky et publié l’année dernière, celui-ci pointe un sous-dimensionnement des équipements français par rapport à ceux des autres pays européens : moins de surface totale, pas de grands plateaux, et une intégration insuffisante des nouveaux enjeux numériques. De plus, ces plateaux ne disposent pas de terrains adjacents où fabriquer et stocker de très grands décors, les « backlots ».

 

Nous devons réagir et donner une nouvelle impulsion en lançant un « plan studios » doté d’une enveloppe de 1M€, pour inciter les projets ambitieux de modernisation de studios de tournage. Le plateau du XXIème siècle doit être numérique et durable : le CNC accompagnera cette mutation
Dominique Boutonnat, Président du Centre national du cinéma et de l’image animée (CNC)

Le « plan studios » s’articule autour de 4 axes :

  • Une aide à la modernisation, numérique et durable, sous la forme d’un appel à projet doté d’1M€ au sein du soutien financier aux industries techniques. Une attention particulière sera portée aux enjeux numériques, d’une part, et aux projets éco-responsables, d’autre part. La Commission Supérieure Technique de l’image (CST), en lien avec Ecoprod, formulera des recommandations au CNC pour faire évoluer les pratiques dans le secteur.
     
  • Un accompagnement et un soutien aux structures à travers les conventions Etat-Région : le CNC proposera aux régions porteuses de projets de plateaux de tournages à rayonnement international d’intégrer cet enjeu dans les conventions de coopération.
     
  • La promotion de l’attractivité française à l’international, en partenariat avec Film France : le président du CNC se rendra en Californie, au mois de mars prochain, pour rencontrer les dirigeants des plateformes et majors américaines et envisager, à terme, la création d’un représentation permanente à Los Angeles pour valoriser au plus près des décideurs les savoir-faire français et les dispositifs d’incitation.
     
  • Une attention particulière à la formation : la pratique du tournage en studio fait appel à de nouvelles compétences liées notamment au développement des effets visuels. Les établissements accompagnés par le CNC, notamment La fémis, devront intégrer ces enjeux dans leurs pédagogies afin de former les nouvelles générations à tous les types de tournages.

Au-delà de la portée directe de ces mesures, le lancement de ce plan a l’ambition de catalyser un mouvement collectif impliquant les professionnels, les collectivités et les partenaires du financement.