Une victoire historique pour la France, pour l'Europe et pour le Monde

Une victoire historique pour la France, pour l'Europe et pour le Monde

15 juin 2013
Professionnels
efad_une.png

David Lynch a dit, "le dernier pays dans lequel brûlera la flamme du cinéma, c'est la France". La France n'a pas failli à la tradition des Lumières en exigeant de la Commission européenne qu'elle ne poignarde pas le cœur de l'Europe en l'obligeant à renoncer à ses cultures et à ses politiques culturelles.
 
En refusant le diktat des multinationales de l'audiovisuel et du web, relayé par une Commission oublieuse de son idéal et de ses objectifs primordiaux - défendre les intérêts culturels et économiques de l'Europe - la France s'est fait le porte-parole de nombreux partenaires pour obtenir hier soir l'exclusion totale des services audiovisuels du périmètre de la négociation commerciale qui va s'engager avec les États Unis d'Amérique.
 
Cette précaution était indispensable car le développement de la civilisation européenne dans toutes ses dimensions, y compris économiques et industrielles, implique des politiques culturelles nationales dynamiques, qui encouragent la création et la créativité, et qui valorisent les identités nationales et locales. Sans la transposition de notre régulation sur les réseaux numériques, l'Europe deviendrait une zone d'amortissement des surplus de productions américaines aujourd'hui, chinoises demain: l'Europe des consommateurs deviendrait l'Europe des chômeurs, ce serait l'Europe du consommateur-chômeur, bel idéal...
 
Ce n'est pas le moindre des paradoxes de dire que la préservation de l'Exception culturelle - qui est la clé d'une culture exceptionnelle - protège les artistes et les publics non seulement d'Europe mais du monde, y compris d'Amérique. En témoigne le soutien apporté à la France par Harvey Weinstein et Steven Spielberg, au moment même où lui et G. Lucas prédisent la crise du cinéma hollywoodien.
 
Cette victoire historique est celle du Gouvernement français, avec l'implication personnelle du Président de la République et du Premier ministre, et l'engagement constant de deux Ministres, Nicole Bricq et Aurélie Filippetti, c'est aussi la victoire de tous les cinéastes, musiciens, professionnels, la victoire de tous les CNC et agences publiques européennes, sans oublier la résolution massive du Parlement européen: nous avons tous formé une véritable Union sacrée. C'est donc la victoire de l'Europe que nous célébrons, la vraie Europe, l'Europe du coeur, l'Europe des citoyens, l'Europe démocratique, l'Europe qui agit au mieux de ses intérêts et sans jamais renoncer à son idéal ni à sa devise, "unie dans la diversité"!
Éric Garandeau