Dominique Boutonnat, président du CNC félicite les lauréats du 74ème Festival de Cannes

Dominique Boutonnat, président du CNC félicite les lauréats du 74ème Festival de Cannes

17 juillet 2021
Cinéma
Affiche officielle du 74e Festival de Cannes
Affiche officielle du 74e Festival de Cannes Photographie de Spike Lee avec l'autorisation de Bob Peterson et Nike Tous droits réservés - Graphisme Hartland Villa
Dominique Boutonnat, président du Centre national du cinéma et de l’image animée (CNC) salue le palmarès du 74ème Festival de Cannes qui met à l’honneur le cinéma français avec la Palme d’Or à Julia Ducournau pour Titane et le prix de la mise en scène à Leos Carax pour Annette.

« C’est une très grande joie de voir Julia Ducournau et Leos Carax récompensés ce soir. Notre volonté est d’encourager au renouvellement de la diversité du cinéma et d’offrir aux créateurs les moyens et la liberté de s’engager sur des voies insuffisamment empruntées du film de genre. » déclare Dominique Boutonnat.

Les films Titane (production : Kazak productions ; distribution : Diaphana Distribution) et Annette (production : CG Cinéma ; distribution : UGC) ont été soutenus par l’Avance sur recettes.

Dominique Boutonnat tient à féliciter également les réalisateurs Asghar Farhadi (Grand Prix), Nadav Lapid et Apichatpong Weerasethakul (Prix du jury ex-æquo), ainsi que la comédienne Renate Reinsve (Prix d’interprétation féminine) dont les films Un héros (production et distribution: Memento distribution), Le Genou d’Ahed (production: Les Films du Bal ; distribution: Pyramide distribution), Julie (en 12 chapitres) et Memoria (production: Anna Sanders Films) ont été soutenus par l’Aide aux cinémas du monde.

« C’est une immense fierté pour notre pays, et pour le CNC de voir ces talents primés ce soir. Cela atteste du rôle central que joue la France dans le cinéma d’auteur mondial et son engagement en faveur de la liberté de création. L’Aide aux cinémas du monde est devenue, notamment grâce à son président Charles Tesson, un véritable label d’excellence pour tous les créateurs de tous les continents » se réjouit Dominique Boutonnat.

Au total, sur les neuf films au palmarès ce soir, six sont soutenus par le CNC dont deux ont bénéficié de l’Avance sur recettes et quatre de l’Aide aux cinémas du monde.

Le CNC tient également à saluer les réalisateurs récompensés dans les sections parallèles : Hafsia Herzi pour le Prix d’Ensemble au film Bonne mère dans la section Un Certain regard ; Vincent Maël Cardina réalisateur des Magnétiques, Prix SACD à la Quinzaine des réalisateurs, et Julie Lecoustre et Emmanuel Marre pour leur film Rien à foutre distingué par l’aide Fondation Gan pour la diffusion et présenté à la Semaine de la Critique.