Nouveau record historique des exportations de programmes audiovisuels français

Nouveau record historique des exportations de programmes audiovisuels français

08 septembre 2015
Professionnels
tvfi.png

 

2014 restera l’année de tous les records de ventes de programmes audiovisuels français à l’étranger avec une augmentation de 12,1 % (153,8 M€). Les exportations (ventes et préventes) progressent de  17,1 % pour s’établir à 210,3 M€, qui est le plus haut niveau jamais atteint. Cette progression est portée par les chaînes d’Europe de l’Ouest et d’Amérique du Nord, qui, au-delà de l’offre française d’animation, ont marqué un intérêt plus soutenu pour les séries de fiction et le documentaire. Ainsi, la série d’animation Sonic Boom, vendue dans plus de 70 territoires, des Lapins Crétins ou de Sally Bollywood, la vente des Témoins au Royaume-Uni, de Taxi Brooklyn aux Etats-Unis, ou le succès des documentaires Duels et Jusqu’au dernier témoignent de la reconnaissance du savoir-faire français à l’international.
 
Les préventes à l’étranger et les apports étrangers en coproduction sur les programmes audiovisuels français sont portés par des évolutions positives mais contrastées, avec d’un côté, une hausse des préventes à l’étranger qui atteignent 56,5 M€ en 2014 (+33,3 % par rapport à 2013), et de l’autre, une diminution des apports en coproduction (-18,9 % à 56,3 M€).
 
Les exportations de programmes audiovisuels français (M€)
 
2005
2006
2007
2008
2009
2010
2011
2012
2013
2014
évol. 14/13 (%)
ventes1
112,5
115,0
118,8
110,0
100,4
105,6
110,6
127,0
137,1
153,8
+12,1
préventes2
38,1
42,0
34,0
40,4
35,1
30,5
43,0
38,9
42,4
56,5
+33,3
total ventes et préventes
150,6
157,0
152,8
150,4
135,5
136,1
153,6
165,9
179,5
210,3
+17,1
apports en coproduction
67,7
61,3
63,7
53,6
58,6
62,8
77,4
76,5
69,5
56,3
-18,9
1 Les chiffres de ventes intègrent celles réalisées auprès de TV5 et CFI, respectivement de 3,2 M€ et 0,2 M€ en 2014 (3,3 M€ et 0,4 M€ en 2013).
Source : CNC-TV France International.
 
Quels sont les pays consommateurs de programmes audiovisuels français ?
Première zone d’accueil des productions françaises, l’Europe de l’Ouest confirme le regain d’activité constaté en 2013 et augmente son volume financier de 7,8 %. La zone germanophone demeure le premier acheteur de programmes audiovisuels français en 2014 avec 23,0 M€ (+39,0 %), soit le plus haut niveau historique. Elle devient le premier acheteur de fiction et de documentaire en Europe de l’Ouest. Après une année de reprise, les marchés historiques du Sud de l’Europe (Espagne, Italie) évoluent de façon différente : alors que l’Italie reprend son activité (+21,2 %), l’Espagne contracte encore ses achats (-13,7 %). Les marchés francophones (Belgique, Suisse) prolongent leurs acquisitions en favorisant la fiction et le documentaire.
L’Amérique du Nord atteint son plus haut niveau historique grâce à une hausse de 34,2 %, portée notamment par quelques séries de fiction.
L’Asie/Océanie renoue avec la croissance (+32,9 %), de même que l’Europe centrale et orientale (+2,8 %). A l’inverse, l’Amérique latine est en diminution pour la deuxième année consécutive (-17,1 %).
Le Moyen-Orient perd du terrain (-17,7 %) alors que l’Afrique progresse fortement (+65,5 %) pour atteindre son plus haut niveau historique.
Le marché est en croissance. Il est soutenu à la fois par la politique active d’acquisition des chaînes historiques et par les tarifs en hausse des chaînes de la TNT de plus en plus nombreuses et en concurrence. Les chaînes payantes demeurent un débouché important pour les programmes français. A cela, s’ajoute les plateformes VàD, qui s’imposent progressivement comme un relais de croissance intéressant pour les exportateurs français.
 
Quels genres soutiennent la croissance ?
La croissance des ventes de programmes français à l’étranger est soutenue en 2014 par la fiction, qui progresse pour la quatrième année consécutive atteignant 38,9 M€ (+49,3 % par rapport à 2013) supplantant ainsi le documentaire (+13,2 % à 34,9 M€) comme deuxième genre le plus vendu.
L’animation reste le genre le genre le plus exporté (45,0 M€, soit 29,2 % du total des ventes), même si son chiffre d’affaires à l’international fléchit légèrement (-3,9 %). Les ventes de formats (fiction, jeux, variétés) sont également en hausse (+3,5 % à 22,8 M€).
 
Évolution 2014/2013 des exportations par genre de programmes (%)
 
ventes
préventes
total
fiction
+49,3
+449,3
+116,0
documentaire
+13,2
-44,1
-0,2
animation
-3,9
-19,7
-9,6
musique, spectacle vivant
-3,2
+11,5
-0,3
format (fiction, jeux, variétés)
+3,5
-
+3,5
divers (information, extraits...)
+14,4
-
+14,4
total
+12,1
+33,3
+17,1
Source : CNC-TV France International.
 

 

Le Centre national du cinéma et de l’image animée (CNC) et TV France International publient à Biarritz, à l’occasion du vingt-et-unième Rendez-Vous, les statistiques d’exportation des programmes audiovisuels français.

Découvrez l'étude et la présentation en cliquant ici :
 
 
 
 
visuel : Les Témoins © B. Barbereau