Les webdocs fleurissent sur la Toile

Les webdocs fleurissent sur la Toile

12 janvier 2021
Séries et TV
Tags :
History Catchers
"History Catchers" Arte - INA
Historiques, scientifique, féministes… Voici un florilège de séries documentaires à découvrir sur le web.

Comment j’ai hacké mes intestins

Dans la websérie documentaire Comment j’ai hacké mes intestins, disponible sur Arte, France.tv slash et TV5 Monde, Dora Moutot explore les différentes thérapies qui pourraient l’aider à traiter la maladie rare des intestins dont elle souffre depuis une dizaine d’années. La journaliste, blogueuse et auteure, raconte ses déboires avec humour tout en cherchant une solution à ses douleurs qui handicapent sa vie quotidienne.

 

Culottées

Succès immense avec plus de 500 000 exemplaires vendus, vingt tirages en France et de nombreuses traductions un peu partout dans le monde, la BD Culottées de Pénélope Bagieu a été adaptée en série d’animation, diffusée sur France 5 et disponible sur france.tv. Charlotte Cambon, et Mai Nguyen ont réalisé trente portraits de femmes pionnières, libératrices et inspirantes.
Chaque épisode d’un peu plus de 3 minutes 30 résume le destin exceptionnel d’une femme qui a bravé des interdits. On y découvre, par exemple, les combats de Leymah Gbowee, travailleuse sociale au Libéria et Prix Nobel de la paix en 2011, qui s’est enfuie de chez elle, où elle subissait des violences conjugales, puis s’est mise à aider d’autres femmes. On y apprend que la danseuse Josephine Baker était aussi une résistante et une femme de convictions. On suit aussi le parcours incroyable de la volcanologue française Katia Krafft.

 

History Catchers

Produite par Arte et l’INA, cette websérie rend hommage à ceux et celles qui ont su capturer des moments de l’Histoire, les cameramen (professionnels ou amateurs) qui ont filmé des événements marquants. Que s’est-il passé la minute d’avant la prise d’une photo historique ? En 10 épisodes de 4 minutes, Anne Thévenin et Julien Gaurichon braquent leur objectif sur ceux qui courent le monde pour le raconter en images. Le premier épisode est consacré à Al Brick, qui a réalisé les premières images de l’attaque de Pearl Harbor. Il est aussi question de Gaston Madru qui a filmé la libération de Paris, Neil Armstrong qui a pris la première photo de la surface lunaire, Youssouf Janessar, cameraman du commandant Massoud ou encore Felix Forestier qui a promené son objectif dans les maquis en 1944.

 

Les Espionnes racontent

Et si 007 était une femme ? Au terme de cinq années d’enquête entre Paris, Washington, Moscou et Tel-Aviv, la journaliste Chloé Aeberhardt a retrouvé la trace des espionnes des principaux services de renseignement engagés dans la guerre froide. Ces retraitées de la CIA, du KGB, du MI5, de la DST ou du Mossad l’ont reçue chez elles et lui ont raconté le rôle décisif qu’elles ont joué dans le conflit Est-Ouest, de la pénétration des cercles du pouvoir occidental par les agents soviétiques à la traque des anciens nazis en Amérique du Sud, en passant par l’exfiltration des juifs falachas d’Éthiopie vers Israël dans les années 1980. Aurélie Pollet adapte le livre-enquête de Chloé Aeberhardt en série d’animation qui résume en six minutes le parcours rocambolesque de ces héroïnes de l’ombre.

 


Manip Trip

Cette websérie nous emmène aux côtés des scientifiques du CNRS (Centre National de Recherche Scientifique) à la découverte des expériences réalisées en laboratoires. Les professionnels expliquent eux-mêmes leur démarche de manière très simple. Dans le premier épisode, Isabelle Charrier, bioacousticienne à l’Institut des neurosciences Paris-Saclay (NeuroPSI – CNRS/Université Paris-Saclay) présente ses recherches sur les baleines et leurs petits. Dans le second épisode, Yann Ponty, bioinformaticien au laboratoire d’informatique de l’École polytechnique (LIX – CNRS/École polytechnique) présente ses travaux sur les algorithmes qui permettent de prédire le repliement des molécules d’ARN (l’acide ribonucléique).