Comment Marie-Sophie Chambon a réalisé 100 kilos d’étoiles ?

Comment Marie-Sophie Chambon a réalisé 100 kilos d’étoiles ?

16 juillet 2019
Cinéma
Tags :
100 kilos d'étoiles
100 kilos d'étoiles Yann Maritaud
Pour le CNC, la cinéaste revient sur la réalisation de son premier film, qui sort en salles mercredi 17 juillet.

Comment est né 100 kilos d’étoiles ?

L’idée, c’était de raconter l’histoire d’une jeune fille qu’on ne voit pas souvent dans les médias : une fille en surpoids. Et qu’elle en soit l’héroïne, et non un personnage secondaire comme c’est habituellement le cas. J’avais l’envie de la confronter à d’autres personnages qui ont du mal à vivre avec leur corps, Amélie, une jeune fille anorexique et Stannah qui est en fauteuil roulant. Je voulais interroger sur notre société d’une façon générale, qui nous oblige à ressembler à des modèles.

Ce premier long métrage a-t-il été difficile à monter ?

Je devais trouver des producteurs prêts à me soutenir alors que mon film n’avait pas de «  têtes d’affiche ». On savait que le personnage principal ferait 100 kilos, que ce serait une adolescente de 17 ans. Ca pouvait être compliqué, mais j’ai eu la chance de rencontrer deux jeunes productrices, Céline Chapdaniel et Diane Jassem, prêtes à se lancer dans ce projet. Le film se situe à la frontière du drame et de la comédie, cela aurait pu également les freiner.

Comment avez-vous réuni le financement nécessaire ?

Il fallait que le scénario soit solide pour trouver des financements. Le processus a duré un an. On a eu l’aide des régions, de chaînes de télévision, du CNC pour les effets spéciaux… Je crois que les gens étaient emballés par le sujet du film. Il faut maintenant qu’il soit bien accueilli en salles !

Comment avez-vous constitué votre équipe ?

Toute l’équipe était assez jeune. A mes yeux, il s’agit surtout de travailler avec des gens que je connais bien, des gens avec qui j’ai débuté dans le cinéma… et en qui j’ai confiance.

Quelles ont été vos principales difficultés ?

En général, on trouve les acteurs sur des sites de casting. Là, il fallait trouver mon interprète principale dans la rue. Le parcours a été long pour la trouver, notre Loïs ! Autre difficulté, le temps de tournage : nous n’avions que 32 jours de tournage, ce qui est très peu. Nous avons dû tourner au pas de course !

100 kilos d’étoiles de Marie-Sophie Chambon a bénéficié de l’aide au développement de projets de long métrage, l’aide à la création de musique de films, l’aide à la création visuelle ou sonore CVS et aide sélective à la distribution.