IAM, Serge Gainsbourg, Agnès Varda… : la musique et l’image à l’honneur du festival Sœurs Jumelles

IAM, Serge Gainsbourg, Agnès Varda… : la musique et l’image à l’honneur du festival Sœurs Jumelles

21 juin 2022
Cinéma
Tags :
La première soirée du festival sera rythmée par un spectacle inspiré du film d'Agnès Varda, « L'une chante l'autre pas ».
La première soirée du festival sera rythmée par un spectacle inspiré du film d'Agnès Varda, « L'une chante l'autre pas ». Hélène Jeanbrau / Ciné Tamaris

Organisé à Rochefort-sur-Mer du 22 au 25 juin 2022, Sœurs Jumelles célèbre sa deuxième édition avec plusieurs projections et rencontres, ainsi que quatre soirées à la croisée des arts musicaux et visuels.


Pour son deuxième anniversaire, le festival Sœurs Jumelles, initié par Julie Gayet, revient à Rochefort-sur-Mer pour célébrer la complémentarité de la musique et de l'image. Du 22 au 25 juin prochains, la ville charentaise, immortalisée en 1967 par la caméra de Jacques Demy, sera le théâtre de rencontres, de performances et de projections en tout genre. Les festivaliers pourront notamment assister à la diffusion de la série ReuSSS de Jérôme Larcher et Catherine Regula, récemment primée au Festival Séries Mania. Cette création résolument féministe suit la trajectoire de trois amies inséparables, Ambre, Maïssa et Hanane, à la recherche de l'agresseur du frère de cette dernière. Ce drame musical sur les liens indéfectibles de la sororité sera diffusé aux côtés du Chant de la Mer, perle d'animation folklorique de l'Irlandais Tomm Moore, et du documentaire Satoshi Kon, l’illusionniste de Pascal-Alex Vincent.

Le compositeur de musiques de films Vladimir Cosma reviendra sur sa prolifique carrière lors d'une conférence le 24 juin, suivie le lendemain par la projection du documentaire Vladimir Cosma sur un air déconcertant de Matthieu Busson. Ce musicien de légende, auteur des bandes originales de La Boum (Claude Pinoteau - 1980), La Chèvre (Francis Veber - 1981) ou encore L'As des as (Gérard Oury -1982), sera également honoré avec la projection d'une de ses contributions majeures au cinéma français : Les Aventures de Rabbi Jacob de Gérard Oury (1973). L'autre évènement cinématographique du festival sera la diffusion des Demoiselles de Rochefort en version karaoké, dans une séance « accompagnée par de jeunes chanteurs de comédies musicales ».

En marge des conversations artistiques et des débats quotidiens sur des questions aussi diverses que l'enjeu des métavers pour les créateurs et l'utilisation de la musique dans les jeux vidéo, la manifestation proposera quatre soirées événement autour d'univers musicaux variés. La première d'entre elles célèbrera l'engagement féministe d'Agnès Varda à travers la performance de quatre artistes (Rosemary Standley dite Moriarty, P.R2B, Marie Oppert, Neïma Naouri) accompagnées des musiciens de Michel Legrand. Puisant ses influences dans le film L'une chante, l'autre pas (1977), ce spectacle mis en scène par Judith Henry sera ponctué d'images d'archives et de scènes de films en hommage à des femmes inspirantes. Le jeudi 23 juin, le groupe de rap IAM reviendra sur son parcours hors norme dans un « show sur mesure », fait de rimes ciselées et d’archives inédites. Les derniers jours du festival marqueront l'occasion de plonger dans le « Cinéma de Serge Gainsbourg », une production mise en scène par Alex Beaupain, avant de découvrir « Le cinéma invisible », une création originale du musicien suisse Stephan Eicher entre le concert et la performance théâtrale.