Documentaire : fonds d'aide à l'innovation audiovisuelle (développement renforcé)

L'aide à l'écriture et l'aide au développement du Fonds d'aide à l'innovation audiovisuelle du Centre national du cinéma et de l'image animée (CNC) ont pour objectif d'accompagner les auteurs et les producteurs de documentaires de création cinématographiques et télévisuels qui nécessitent une écriture élaborée, un important travail de développement et proposent une approche innovante au regard des programmes audiovisuels.

  • Secteur : Cinéma - Audiovisuel - Multi-sectoriel
  • Phase d'intervention : Développement
  • Type de soutien : Documentaire, Œuvre audiovisuelle
  • Type d'aide :
  • Demandeur : Auteur, Producteur

Descriptif

Le Fonds comporte trois aides aux conditions d’attribution différentes :

I - une aide à l’écriture* d’un montant fixe de 7 500 €, qui s’adresse uniquement aux auteurs.
Elle vient distinguer la qualité de la proposition, le travail déjà accompli et permet de poursuivre l’écriture du projet.

II - une aide au développement d’un montant moyen de 13 000 €, qui s’adresse aux entreprises de production pour le financement du développement d’un projet ayant bénéficié de l’aide à l’écriture dans les douze mois précédents la demande.
Cette aide est accordée pour permettre les repérages, les essais techniques, l’écriture du scénario et la recherche de partenaires financiers.

III – une aide au développement renforcé d’un montant moyen de 50 000 €, qui peut être demandée par des auteurs ou des entreprises de production, mais est attribuée aux entreprises de production. Elle peut être sollicitée directement, sans passer par les phases I et II.
Cette aide permet le financement d’un premier tournage et du pré-montage d’un nombre limité de projets. Elle a pour objectif d’aider des œuvres particulièrement créatives et ambitieuses, comprenant une prise de risque, qui pour rencontrer l’adhésion des diffuseurs et convaincre de leur pertinence, ont besoin d’aller au-delà du stade du scénario.

La commission pour le documentaire de création du Fonds d’aide à l’innovation audiovisuelle est composée de deux collèges, avec un président commun.

  • Le premier collège, composé du président et de six membres, siège sept fois par an pour examiner les demandes d’aide à l’écriture et au développement.
  • Le second collège, composé du président et de quatre membres, siège deux fois par an pour examiner les demandes d’aide au développement renforcé.


* L’aide à l’écriture est soumise au régime des aides de minimis conformément au Réglement (CE) N° 1998/2006 de la Commission Européenne du 15 décembre 2006 concernant l'application des articles 87 et 88 du traité CE aux aides de minimis.
Ce règlement peut être consulté sur le portail de l’union européenne à l’adresse :
http://eur-lex.europa.eu/LexUriServ/LexUriServ.do?uri=OJ:L:2006:379:0005:0010:FR:PDF

Critères d’éligibilité  

Au stade de la demande d’aide, un projet peut être déposé par un auteur-réalisateur seul ou conjointement par l’auteur-réalisateur et l’entreprise de production.
Dans le cas où le projet est présélectionné, il doit obligatoirement pour être examiné par la commission plénière être présenté par un auteur-réalisateur et une entreprise de production.
Les aides au développement renforcé sont accordées à des entreprises de production qui répondent aux conditions suivantes :

  1.  Etre établies en France ;
     
  2. Avoir des présidents, directeurs ou gérants, ayant soit la nationalité française ou la qualité de résident, soit la nationalité ou la qualité de résident d’un Etat membre de l’Union européenne, d’un Etat partie à la convention européenne sur la télévision transfrontière du Conseil de l’Europe ou d’un Etat tiers européen avec lequel l’Union européenne a conclu des accords ayant trait au secteur audiovisuel, d’un Etat partie à l’accord sur l’Espace économique européen ;
     
  3.  Ne pas être contrôlées, au sens de l’article L. 233-3 du code de commerce, par une ou plusieurs personnes physiques ou morales ressortissantes d’Etats autres que les Etats européens mentionnés au 2.

Prochaines Commissions

Agenda 2022

Première session :
Dépôt des dossiers le JEUDI 23 JUIN 2022 de 9h00 à 18h00.

Deuxième session :
Dépôt des dossiers le MARDI 13 DECEMBRE 2022 de 9h00 à 18h00.




Composition de la commission

Voir les décisions de nomination

Second collège

La commission est composée d’un président et de quatre personnalités du cinéma et de la télévision..
 

Présidente : Sylvain PRUDHOMME, écrivain

Membres : 

  • Claire DOYON, réalisatrice
  • Hassen FEHRANI, réalisateur
  • Violaine HARCHIN, distributrice
  • Julie PARATIAN, productrice

Résultats des commissions

Voir les résultats antérieurs

25 novembre 2022


Au-dessous du volcan de Sara Rastegar & Simone Pozzi
Producteur : BOCALUPO FILMS
Aide accordée : 45 000 €
Au large de la Sicile, le sommet du Stromboli surgit de la mer et ses explosions régulières éclairent la nuit depuis l’Antiquité. Ayant longtemps servi de demeure aux Dieux, c’est aujourd’hui une communauté d’hommes et de femmes qui vit en dessous des cratères pour panser des blessures ou réaliser ses rêves. Sur cette île-volcan où la vie et la mort se côtoient sans cesse, où tout pourrait être anéanti à chaque instant, la micro-société de Stromboli fait face à un monde en pleine mutation.

Le Ciel est bleu de Pascal Messaoudi & Paul Louis Léger
Producteur :  CINEPHAGE PRODUCTIONS
Aide accordée : 40 000 €
A gauche, les semi-remorques se succèdent, dans un décor de cuves et de cheminée à la fumé noire. A droite, la nature paisible où volent les oiseaux au-dessus des pêcheurs et des vacanciers. Au cœur de ce paysage paradoxal, nous emprunterons le quotidien de Nathalie, Danny et Gisele. Ici la pétrochimie tue mais elle crée de l’emploi et permet une vie prospère.

La Fin des paninis de Yann Ducreux
Producteur : LES FILMS DE L’OEIL SAUVAGE
Aide accordée : 40 000 €
Carine, 57 ans, travaille comme femme de ménage dans les Alpes du sud. Il y a plus de dix ans, elle a lancé en parallèle sa petite affaire, le P’tit Creux, camion-snack qui, à la belle saison, sur les bords du lac de Serre-Ponçon, devient un repère pour les habitants et les touristes de passage. Mais le camion est rongé par la rouille et Carine sait qu’elle ne pourra pas le réparer. C’est dans cette incertitude que se déroule ce qui sera peut-être la fin du P’tit Creux.

La Fin du monde de Stéphane Breton
Producteur : LES FILMS D’ICI
Aide accordée : 40 000 €
Au nord du Chili, un bout de côte si escarpé qu’on ne peut pas l’atteindre par la route, seulement par bateau. Des gens se sont installés dans des cabanes et vivotent au milieu de leurs déchets en ramassant des algues qu’ils revendent très cher. C’est la vie à l’envers dans un petit coin du monde têtu et sale bien qu’il soit tranquille et doux. Ces aventuriers de la dernière heure gagnent juste assez pour ne pas avoir à se donner plus de mal que ça et pour trouver le temps de boire en paix l’argent qu’ils ont gagné. Voilà la liberté qu’ils cherchaient. Ils nous montrent ce que c’est que de vivre loin de tout, que le bout du monde est aussi sa fin, et que la fin du monde est belle, finalement.

Il pleut dans la maison de Paloma Sermon-Daï
Producteur : KIDAM
Aide accordée : 30 000 €
Livrés à eux-mêmes suite à l'internement de leur mère, un frère et une sœur se soutiennent l'un et l'autre au sein de leur maison familiale insalubre. Face à un été caniculaire et orageux, ils se retrouvent tiraillés entre l'adolescence et la vie d'adulte qui les attend.

Je ne suis qu’une créature solide à travers le vent de Louise Hemon
Producteur : HUTONG PRODUCTIONS
Aide accordée : 40 000 €
Première femme océanographe française, Anita Conti embarque en 1952 sur un chalutier pour partager la dure vie des pêcheurs de morue en Atlantique, seule avec sa caméra et soixante hommes durant six mois.

Les Miennes de Samira El Mouzghibati
Producteur : PIVONKA PRODUCTION
Aide accordée : 40 000 €
Pourquoi ai-je été si catastrophée en apprenant que j’allais avoir une fille ? En repensant aux femmes de ma famille, je sais que j’ai hérité d’une part sombre de leur histoire. En réaction à un événement tragique passé sous silence s’est créé un clan de sœurs, dont ma mère était exclue. Avec Les Miennes je décide de dérouler le fil des mariages ; de celui de la plus traditionnelle à la plus rebelle de mes sœurs, à Bruxelles, jusqu’à celui de ma mère dans son Rif natal.

On n’est pas né pour perdre de Jonathan Rescigno
Producteur : SUPERMOUCHE PRODUCTIONS
Aide accordée : 42 900 €
Une cité-dortoir de béton coloré, isolée au milieu d'une nature immense et flamboyante. Sindi navigue entre son job d'esthéticienne et les cours d'autodéfense qu'elle donne aux filles de la cité. Au barber shop, Qasim et Moha se retrouvent pour prendre soi d'eux et faire leur business, mais ne rêvent que d'une chose : trouver le grand amour. On n'est pas né pour perdre raconte la fureur de (sur)vivre d'une jeunesse prête à tout pour triompher dans sa quête du bonheur.

Os barcos de Vincent Boujon
Producteur : THE KINGDOM
Aide accordée : 40 000 €
C’est l’été à Bahia. Contre toute attente après cinquante années de lutte, la justice brésilienne a ordonné l’annulation définitive d’un luxueux projet immobilier qui devait raser la petite communauté de pêcheurs de la favela de Solar do Unh?o, à la frange des riches quartiers de Salvador. La prochaine fête que les habitants organisent chaque année en l’honneur de Iemanja – leur déesse protectrice – célèbrera cette grande nouvelle. Ses préparatifs seront l’occasion de se retrouver, d’échanger, et surtout d’imaginer et de rêver un avenir enfin possible.


Contacts

Direction de la création, des territoires et des publics
Service de la création
291 boulevard Raspail 
75675 Paris Cedex 14


Articles liés