Aide aux cinémas du monde

L'aide aux cinémas du monde est une aide sélective réservée à des projets de long métrage de fiction, d'animation, ou de documentaire de création destinés à une première exploitation en salle de spectacle cinématographique. Elle peut être accordée avant réalisation (aide à la production). Les projets non retenus pour une aide avant réalisation peuvent être présentés pour une aide après réalisation (aide à la finition).
L'aide aux cinémas du monde offre un point d'entrée unique aux cinéastes du monde entier. Elle vise à rendre plus ouverte, plus attrayante et plus simple l'association des cinéastes et professionnels du monde entier, en vue de coproduire ensemble les œuvres qui contribueront à promouvoir la diversité culturelle. 

> voir aussi : ACM Distribution

  • Secteur : Cinéma - International - Multi-sectoriel
  • Phase d'intervention : Coproduction, Finition, Production
  • Type de soutien : Animation, Fiction, Documentaire, Long métrage
  • Type d'aide : Aide sélective
  • Demandeur : Producteur

Modalités de dépôt

Les prochains appels à projets de l'Aide aux cinémas du monde seront ouverts :
> Consulter le calendrier 2020

Tout dossier déposé en dehors des dates de dépôt sera refusé.

Le dépôt des dossiers de demande s’effectue uniquement en ligne.
> Remplir le formulaire en ligne

Documents pratiques à télécharger :

> Descriptif complet
> Instructions pour le dépôt en ligne

 

Contexte

A l’occasion des festivals internationaux du film de Cannes puis d’Amiens, en mai et novembre 2011, le Ministre de la Culture et de la Communication, le Ministère des affaires étrangères et européennes, la Présidente du CNC et le Président de l’Institut français ont fait part aux professionnels du cinéma de leur volonté commune d’instituer en 2012 une aide sélective nouvelle, qui étendrait géographiquement et renforcerait les dispositifs de soutien aux coproductions internationales réalisées en langues étrangères : Fonds Sud Cinéma et à Aide aux films en langue étrangère (AFLE) .

Cette aide, dénommée « aide aux cinémas du monde » et conçue en étroite concertation avec les professionnels concernés, a été présentée aux autorités compétentes de la Commission européenne à l’automne 2011 et autorisée par cette dernière le 6 février 2012. Le décret instituant l’aide a été publié au Journal officiel du 24 avril 2012.

Descriptif

L’aide aux cinémas du monde est accordée à une société de production établie en France1 dans le cadre d’une coproduction avec une entreprise de production établie à l’étranger. Elle est réservée aux projets de long métrage (fiction, animation, documentaire de création) destinés à une première exploitation en salles.

Les projets sont sélectionnés en fonction de leur degré d’excellence artistique, de leur capacité à présenter au public français et étranger des regards différents et des sensibilités nouvelles, ainsi que de la fragilité relative du tissu professionnel dans lequel ces œuvres s’inscrivent.

L'attribution des aides est décidée par le Président du CNC et le Président de l’institut français après avis d'une commission composée de personnalités reconnues de la profession et composée de treize membres dont un président et deux vice-présidents. La commission siège en deux collèges, l’un ouvert aux premiers et seconds films, l’autre aux projets portés par des réalisateurs confirmés. L’examen des projets s’organise en plusieurs étapes : comité de lecture, commission plénière, comité de chiffrage et décision des présidents du CNC et de l’Institut français.

Le budget total de l’aide s’élève, en 2020, à 5,4 millions d’euros. Chaque année, 4 sessions sont organisées et une cinquantaine de projets ainsi soutenus.

A partir de juillet 2020, les projets soutenus par l’Aide aux cinémas du monde avant réalisation, dont le réalisateur est ressortissant d’un pays d’Afrique-Caraïbes ou Pacifique (ACP), et coproduits par plusieurs pays ACP, sont éligibles à un bonus financier dans le cadre du programme « DEENTAL-ACP », conçu avec la collaboration financière de l’Union Européenne et le support de l’Organisation des état ACP.

Eligibilité

  • L’œuvre doit être à la fois coproduite par une entreprise de production établie hors de France, réalisée par un ressortissant étranger (ou français par exception).
  • La langue de tournage pourra être la ou les langue(s) officielle(s) ou en usage dans le ou les pays étrangers dont le réalisateur est ressortissant ou sur le territoire desquels ont lieu les prises de vues.
  • L’aide avant réalisation doit être demandée avant le début des prises de vues.
  • L’aide après réalisation doit être présentée par la société de production établie en France1 et ne concerne que les projets non retenus pour une aide avant réalisation.

Montant de l'aide

Le montant accordé est plafonné à 250 000 € pour l’aide avant réalisation.

Pour les œuvres d’initiative française dont le budget est supérieur à 2 500 000 €, ce montant est porté à 450 000 €.

On entend par œuvre « d’initiative française » les œuvres produites dans le cadre d’une coproduction internationale dans laquelle la participation française au financement est la plus importante et pour laquelle les droits d’exploitation de l’œuvre originaire ou du scénario ont été acquis par une ou plusieurs entreprises de production déléguées établies en France.

Pour l’aide après réalisation, le montant accordé est plafonné à 50 000 €.

En règle générale, le montant total des aides publiques françaises (aide aux cinémas du monde comprise) accordées à une même œuvre ne peut excéder 50 % des financements de la part française du projet.

Ce taux peut être porté à 80 % pour les œuvres :

  • éligibles au premier collège (1ers et 2nds longs-métrages) ;

    ou
     
  • dont le budget final est inférieur à 1 250 000 € ;

    ou
     
  • réalisées en coproduction avec les pays mentionnés ci-dessous :

Aide aux cinémas du monde : part française

Pour les oeuvres réalisées en coproduction avec un des pays listés ci-dessous, le montant de l’aide peut atteindre 80% des financements apportés par l’entreprise de production établie en France :

AFGHANISTAN
AFRIQUE DU SUD
ALGERIE
ANGOLA
ANTIGUA ET BARBUDA
ARMENIE
AZERBAIDJAN
BANGLADESH
BELIZE
BENIN
BHOUTAN
BIELORUSSIE
BIRMANIE
BOLIVIE
BOTSWANA
BURKINA
BURUNDI
CAMBODGE
CAMEROUN
CAP VERT
CENTRAFRIQUE
CHILI
COLOMBIE
COMORES
CONGO Brazzaville
CONGO (République démocratique du)
COREE DU NORD
COSTA RICA
COTE D'IVOIRE
CUBA
DJIBOUTI
DOMINIQUE
EGYPTE
EQUATEUR
ERYTHREE
ETHIOPIE
FIDJI
GABON
GAMBIE
GHANA
GRENADE
GUATEMALA
GUINEE CONAKRY
GUINEE BISSAU
GUINEE EQUATORIALE
GUYANA
HAITI
HONDURAS
IRAK
IRAN
JAMAIQUE
JORDANIE
KAZAKHSTAN
KENYA
KIRGHIZISTAN
KIRIBATI
KOSOVO
LAOS
LESOTHO
LIBAN
LIBERIA
LIBYE
MADAGASCAR
MALAWI
MALDIVES
MALI
MAROC
MAURICE
MAURITANIE
MICRONESIE
MOLDAVIE
MONGOLIE
MONTENEGRO
MOZAMBIQUE
NAMIBIE
NAURU
NEPAL
NICARAGUA
NIGER
NIGERIA
OUGANDA
OUZBEKISTAN
PAKISTAN
PALAOS
PAPOUASIE NOUVELLE GUINEE
PARAGUAY
PEROU
PHILIPPINES
REPUBLIQUE DOMINICAINE
RWANDA
SAINT-CHRISTOPHE-ET-NIEVES
SAINT-VINCENT-ET-LES GRENADINES
SAINTE-LUCIE
SALOMON
SALVADOR
SAMOA
SAO TOME
SENEGAL
SEYCHELLES
SIERRA LEONE
SOMALIE
SOUDAN
SOUDAN DU SUD
SRI LANKA
SURINAM
SWAZILAND
SYRIE
TADJIKISTAN
TANZANIE
TCHAD
TERRITOIRES PALESTINIENS
THAILANDE
TIMOR
TOGO
TONGA
TUNISIE
TURKMENISTAN
TUVATU
URUGUAY
VANUATU
VENEZUELA
VIETNAM
YEMEN
ZAMBIE
ZIMBABWE
 

Obligation de dépenses

Une part de dépenses éligibles au minimum égale à 50% de l’aide accordée doit être effectuée sur le territoire français.

Pour les œuvres coproduites avec une entreprise de production établie dans un pays cité en annexe 1 du descriptif, une part de dépenses éligibles au minimum égale à 25% de l’aide doit en outre être effectuée sur le territoire du ou des pays concernés.

Enfin, les films dont le budget final excède 2 500 000 € devront répondre aux conditions de l'agrément du CNC.
 

Liste des pays bénéficiant de mesures dérogatoires

  • pour lesquels un producteur étranger peut déposer une demande d'aide aux cinémas du monde sans avoir contracté à ce stade avec un coproducteur français,
     
  • dans lesquels, lorsqu’il s’agit d’un film coproduit avec une entreprise de production établi dans ce pays, des dépenses de production au moins égales à 25% du montant de l’aide doivent être effectuées.
     
AFGHANISTAN MADAGASCAR
AFRIQUE DU SUD MALAWI
ALGERIE MALI
ANGOLA MAROC
ANTIGUA ET BARBUDA MAURICE
BANGLADESH MAURITANIE
BAHAMAS MICRONESIE
BARBADE MOZAMBIQUE
BELIZE NAMIBIE
BENIN NAURU
BHUTAN NEPAL
BIRMANIE NIGER
BOTSWANA NIGERIA
BURKINA NIUE
BURUNDI OUGANDA
CAMBODGE PALAU
CAMEROUN PAPOUASIE-NOUVELLE-GUINEE
CAP VERT REP. DEMOCRATIQUE DU CONGO
CENTRAFRIQUE REPUBLIQUE DOMINICAINE
COMORES RWANDA
CONGO BRAZZAVILLE SAINT CHRISTOPHE ET NEVIS
COTE D'IVOIRE SAINT VINVENT ET GRENADINES
CUBA SAINTE LUCIE
DOMINIQUE SAMOA
DJIBOUTI SAO TOME
ERYTHREE SENEGAL
ETHIOPIE SEYCHELLES
FIDJI SIERRA LEONE
GABON SOMALIE
GAMBIE SOUDAN
GHANA SOUDAN DU SUD
GRENADE SURINAME
GUINEE BISSAU SWAZILAND
GUINEE CONAKRY TANZANIE
GUINEE EQUATORIALE TCHAD
GUYANE TERRITOIRES PALESTINIENS
HAITI TIMOR
ILES COOK TOGO
ILES MARSHALL TONGA
ILES SOLOMON TRINITE ET TOBAGO
JAMAÏQUE TUNISIE
KENYA TUVALU
KIRIBATI VANUATU
LAOS VIETNAM
LESOTHO YEMEN
LIBAN ZAMBIE
LIBERIA ZIMBABWE
 

 

Gestion du dispositif

L’aide aux cinémas du monde est cogérée par l’Institut français, pour le compte du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères (MEAE), et par le CNC. La demande d’aide aux cinémas du monde s’effectue en ligne via le « formulaire de demande ». Un document téléchargeable en haut de cette page est à votre disposition pour vous aider dans cette démarche. Des informations complémentaires pratiques ainsi que l’ensemble des documents nécessaires à l’instruction de la demande d’aide aux cinémas du monde sont indiqués dans le « descriptif complet » téléchargeable ci-contre. Pour toute question complémentaire sur le fonctionnement de cette aide, vous pouvez vous reporter aux « Questions fréquentes et réponses (FAQ) ».

> Accéder au formulaire
> Télécharger le descriptif complet

Contacts CNC / Institut français

Au CNC

Magalie Armand (cheffe du département)
+33 1 44 34 38 82
magalie.armand@cnc.fr

Stéphanie Morgado (gestionnaire)
Tél. 01 44 34 34 83
stephanie.morgado@cnc.fr

Chrystelle Guerrero (2nd collège)
Tel. +33 1 44 34 34 29
chrystelle.guerrero@cnc.fr

Béatrice Rodenbour (1er collège)
Tél. 01 44 34 35 46
beatrice.rodenbour@cnc.fr

A l'Institut français

Nathalie Streiff (1er collège)
+33 1 53 69 39 79
nathalie.streiff@institutfrancais.com
www.institutfrancais.com

1. Sont réputées établies en France les entreprises de production y exerçant effectivement une activité au moyen d’une installation stable et durable et dont le siège social est situé en France, dans un autre Etat membre de l’Union européenne ou dans un Etat partie à l’accord sur l’Espace économique européen. Pour les entreprises de production dont le siège social est situé dans un autre Etat membre de l’Union européenne, le respect de la condition d’établissement en France, sous forme d’établissement stable, de succursale ou d’agence permanente, n’est exigé qu’au moment du versement de l’aide.

Textes juridiques

 

 

Label Aide aux cinémas du monde

Pour chacun des films soutenus par l’Aide aux cinémas du monde, en production ou en finition, le label ci-dessous doit être inscrit au générique de l’œuvre, comme suit :

  • le label seul en début du générique
  • le label combiné aux logos CNC et IF en fin de générique

Le « label en bloc » doit également figurer sur tous les éléments promotionnels imprimés (affiche du film, affichettes, cartons d'invitation, etc.), dès lors que d'autres logos y figurent.

 

 


Prochaines Commissions

Les dates indiquées sont susceptibles d'être modifiées.

AIDE A LA PRODUCTION

2020 - COMMISSION 01

  • Dépôts : du 9 au 13 mars 2020
  • Comités de lecture : 15, 16 et 19 juin 2020
  • Commission plénière : 20 et 22 juillet 2020

2020 - COMMISSION 02

  • Dépôts : du 2 au 5 juin 2020 
  • Comités de lecture : 22, 23 et 25 septembre 2020
    Commission plénière : 4 et 6 novembre 2020

2020 - COMMISSION 03

  • Dépôts : du 31 août au 4 septembre 2020 
  • Comités de lecture : Novembre ou décembre 2020 (date à confirmer)
  • Commission plénière : Janvier 2021 (date à confirmer)

2020 - COMMISSION 04

  • Dépôts : du 30 novembre au 4 décembre 2020
  • Comités de lecture : Février ou mars 2021 (date à confirmer)
  • Commission plénière : Mars ou avril 2021 (date à confirmer)

AIDE A LA FINITION

2020 - COMMISSION 01

  • Dépôts : du 25 au 29 mai 2020 
  • Commission plénière : 20 et 22 juillet 2020

2020 - COMMISSION 02

  • Dépôts : du 7 au 11 septembre 2020
  • Commission plénière : 4 et 6 novembre 2020

2020 - COMMISSION 03

  • Dépôts : du 23 au 27 novembre 2020 
  • Commission plénière : Janvier 2021 (date à confirmer)

2020 - COMMISSION 04

  • Dépôts : Les dates seront précisées ultérieurement
  • Commission plénière : Mars ou avril 2021 (date à confirmer)


COMITES DE CHIFFRAGE

  • 22 septembre 2020
  • Octobre 2020 (date à confirmer)
  • Novembre 2020 (date à confirmer)
  • Décembre 2020 (date à confirmer)



Composition de la commission

Voir les décisions de nomination

Président : M. Charles Tesson
1er collège :

  • Mme Nadia Paschetto, vice-présidente
  • Mme Sarah Adler
  • M. Jean-Raymond Garcia
  • Mme Juliette Grandmont
  • Mme Leïla Kilani
  • M. Stratis Vouyoucas

2ème collège :

  • M. Patrick Sibourd, vice-président
  • M. Marcel Beaulieu
  • Mme Julie Bergeron
  • M. Timon Koulmasis
  • Mme Catherine Ruelle
  • Mme Juliette Schrameck

Suppléants :

  • M. François Abdelnour
  • M. Karim Aitouna
  • M. Alejandro Arenas
  • Mme Géraldine Bajard
  • Mme Catherine Bizern
  • Mme Carine Chichkowsky
  • Mme Annouchka de Andrade
  • M. Guillaume Dreyfus
  • M. Alexis Hofmann
  • Mme Sabine Lancelin
  • M. Quentin Laurent
  • Mme Nadia Meflah
  • Mme Valérie Osouf
  • Mme Julie Paratian
  • M. Olivier Pélisson
  • Mme Jasmina Sijercic
  • M. Charles-Evrard Tchekhoff
  • M. Hédi Zardi

Résultats des commissions

Voir les résultats antérieurs

22 juillet 2020


> Voir les résultats des comités de chiffrage

 

Résultats de la 1re commission 2020

Commission plénière des 20 et 22 juillet 2020
Décision du 24 juillet 2020

Aides à la production

1er collège

« Arnold est un élève modèle » de M. Sorayos Prapapan (THAÏLANDE)
Société de production établie en France : Dibona Films

« El agua » de Mme Elena Lopez Riera (ESPAGNE)
Société de production établie en France : Les Films du Worso

« Morrison » de M. Phuttiphong Aroonpheng (THAÏLANDE)
Société de production établie en France : CG Cinéma

« Nous, étudiants ! » de M. Rafiki Fariala (REPUBLIQUE CENTRAFRICAINE) - Documentaire
Pas de producteur français

« Pamfir » de M. Dmytro Sukholytky-Sobchuk (UKRAINE)
Société de production établie en France : Les Films d'Ici

« Reines » de Mme Yasmine Benkiran (MAROC / FRANCE)
Société de production établie en France : Petit Film

2e collège

« Jesús López » de M. Maximiliano Schonfeld (ARGENTINE)
Société de production établie en France : Luz Verde

« Land of Sar » de Mme Petra Seliskar (SLOVÉNIE) - Documentaire
Société de production établie en France : Cinéphage Productions

« Saint Mineur » de Mme Tinatin Kajrishvili (GÉORGIE)
Société de production établie en France : Mandra Films

« Les Tournesols sauvages » de M. Jaime Rosales (ESPAGNE)
Société de production établie en France : Luxbox

« Un héros » de M. Asghar Farhadi (IRAN)
Société de production établie en France : Memento Films Production

Aides à la finition

1er collège

« Ghosts » de Mme Azra Deniz Okyay (TURQUIE)
Société de production établie en France : Mpm Film

2e collège

« Kerr » de M. Tayfun Pirselimoglu (TURQUIE)
Société de production établie en France : Arizona Productions


Contacts

Direction des affaires européennes et internationales (DAEI)
291 boulevard Raspail
75675 Paris Cedex 14

  • Béatrice RODENBOUR
  • Chargée de mission Aide aux cinémas du monde et Fonds franco-grec
  • Tél. 01 44 34 35 46
  • Beatrice.Rodenbour@cnc.fr
  • Chrystelle GUERRERO
  • Chargé(e) de mission Aide aux cinémas du monde et fonds bilatéraux
  • Tél. 01 44 34 34 29
  • Chrystelle.Guerrero@cnc.fr

Articles liés

23 septembre 2020

COVID 19 - Informations du CNC

Dès l’annonce du Premier ministre le 14 mars le CNC s’est organisé pour travailler à distance, aujourd’hui les agents sont revenus sur site et les commissions pourront à nouveau se tenir progressivemen...