Nouvelles mesures en faveur de l’exploitation

Nouvelles mesures en faveur de l’exploitation

13 octobre 2021
Cinéma
Nlles-mesures-exploitation

La fermeture administrative prolongée des salles, du 28 octobre 2020 au 18 mai 2021, puis après leur réouverture l’application de mesures sanitaires (jauge limitée, couvre-feu), ont durablement affecté l’économie des salles de cinéma.

Les salles de cinéma font en effet face à un niveau important de charges fixes, qui ne sont que partiellement compensées par les dispositifs de soutien existant, tels que le fonds de solidarité.


Une aide transversale de compensation à la baisse d’activité

Dans le prolongement des dispositifs mis en place dans le cadre du plan de relance en faveur de l’exploitation, visant à couvrir les besoins de trésorerie et de financement des investissements des salles, le CNC ouvre un nouveau fonds destiné à compenser une partie de la baisse des recettes des salles de cinéma, afin d’éviter tout risque de défaillance économique qui aurait un effet sur l’ensemble de la filière cinématographique.

 

Aides exceptionnelles de compensation des charges fixes

En complément du nouveau fonds destiné à compenser une partie de la baisse des recettes des salles de cinéma, le CNC met en place un soutien spécifique pour les sociétés exploitantes d’établissements ayant bénéficié de l’aide dite « coûts fixes » de l’Etat, pour un montant d’aide atteignant le plafond prévu.

Aides exceptionnelles aux exploitants particulièrement fragilisés

Une aide sélective exceptionnelle est mise en place au profit des exploitants d’établissements de spectacles cinématographiques relevant de la petite et moyenne exploitation qui se trouvent dans une situation financière particulièrement difficile de nature à compromettre la pérennité de leur activité, du fait des conséquences des mesures de restriction et d’interdiction d’accueil du public dans les salles, malgré les aides du CNC dont ils ont pu bénéficier ou dans le cadre des soutiens mis en place par l’Etat. 

 

Aides exceptionnelles aux groupements et ententes de programmation

Aides exceptionnelles aux groupements et ententes de programmation La fermeture administrative prolongée des salles, du 28 octobre 2020 au 18 mai 2021, puis, après leur réouverture, l’application de mesures sanitaires ont durablement affecté l’économie des salles de cinéma et, mécaniquement, celle des groupements et ententes de programmation dont les ressources sont proportionnelles à celles des salles programmées.
C’est pourquoi une aide exceptionnelle est mise en place au profit des groupements et ententes de programmation afin d’éviter tout risque de défaillance économique qui aurait un effet néfaste sur la diffusion des œuvres cinématographiques sur l’ensemble du territoire.