Le CNC appelle à un choc de modernisation de l’appareil de production et soutient les projets ambitieux à hauteur de 10M€

Le CNC appelle à un choc de modernisation de l’appareil de production et soutient les projets ambitieux à hauteur de 10M€

26 janvier 2021
Cinéma
Affiche de Paris images 2021
Affiche de Paris images 2021 DR
A l’occasion de l’édition 2021 du Paris Images, le plus grand événement en France des industries techniques du cinéma et de l’audiovisuel, Dominique Boutonnat, président du Centre national du cinéma et de l’image animée (CNC), a annoncé le lancement d’une mesure temporaire de soutien exceptionnelle qui appelle à un véritable choc de modernisation de l’appareil de production.

Inscrite dans le plan de relance en faveur du cinéma, de l’audiovisuel et du jeu vidéo, cette mesure est dotée de 10 M€. Ces soutiens, qui peuvent atteindre 800 000 € par entreprise et par projet, visent à stimuler la relance des investissements dans des projets techniques de grande envergure permettant à la France de rester compétitive sur le plan international.

La France a tous les atouts pour être une des plus grandes terres de tournage au monde. Nous devons donner une nouvelle impulsion à nos efforts. L’enjeu de l’attractivité internationale et la modernisation de nos industries techniques sont les clés pour se projeter dans l’avenir et saisir toutes les opportunités apportées par la croissance des plateformes de SVOD et la transposition de la directive SMA. C’est bien maintenant qu’il nous faut préparer notre offensive et nous doter des meilleurs outils !
Dominique Boutonnat

Trois enjeux sont prioritaires pour ce choc de modernisation :

  • accélérer les investissements dans les studios de tournage de demain : dans la continuité du « plan studios », il s’agit de développer des équipements qui correspondent aux nouveaux modes de fabrication des films et des séries, et ouvrent à de nouveaux marchés, notamment aux productions internationales.
     
  • accroître l’excellence de la production numérique : la France peut compter l’excellence de ses studios de fabrication numérique, dans les domaines des effets visuels, de l’animation et du jeu vidéo. Face à la concurrence internationale de plus en plus forte, il est indispensable d’accélérer le développement d’outils et de compétences afin de maintenir et renforcer cet avantage compétitif au niveau mondial.
     
  • réduire l’impact environnemental des productions : l’écoresponsabilité est désormais incontournable et renvoie autant à une question de responsabilité sociétale qu’à un enjeu de compétitivité. Les professionnels doivent pouvoir compter sur des outils et équipements qui permettent aux productions de réduire très significativement leur empreinte carbone.

Ces décisions d’investissement particulièrement stratégiques s’appuieront sur une commission inédite dans sa composition, associant des profils techniques, des producteurs, des compétences managériales, des expertises environnementales des capacités d’analyse des besoins du marché et une connaissance pointue de l’environnement international.

 

Composition complète de la commission « choc de modernisation » 

Président :
Gilles Gaillard, entrepreneur, ancien directeur général de Mikros Image.

Experts :
Nicolas Bonnell, Visual Effects Manager - Netflix
Camille Courau, Directrice de production, productrice exécutive
Elisabeth d’Arvieu, Directrice générale adjointe en charge de la coordination des activités cinéma, animation et international - Mediawan
Guillaume de Fondaumière, Directeur général délégué - Quantic Dream
Margaux Durand-Rival, Previs Supervisor - Les Androïds Associés
Jeanne Lapoirie, Directrice de la photographie
Cosette Liegbott, Directrice générale adjointe nouveaux business - Federation Entertainment
Claude Mourieras, Directeur général - Ciné Fabrique
Olivier Pinol, Président fondateur - Dwarf Animation Studio
Benoît Ruiz, Expert innovation / environnement - Workflowers
Carole Scotta, Présidente - Haut et Court