Les aides aux cinémas du monde autorisées par Bruxelles

Les aides aux cinémas du monde autorisées par Bruxelles

15 février 2012
Cinéma

Par une décision du 6 février 2012, la Commission européenne a autorisé le Centre national du cinéma et de l'image animée (CNC) à mettre en place des aides financières sélectives aux œuvres d'initiative étrangère coproduites avec des entreprises établies en France, dites "aides aux cinémas du monde".

Cette mesure nouvelle, que le CNC a conçue en partenariat avec le Ministre de la Culture et de la Communication, le Ministre des affaires étrangères et européennes et le président de l'Institut français, faisait partie des dispositifs notifiés à la Commission européenne en 2011 et qui, dans l'attente de sa décision, n'avaient pu être immédiatement mis en œuvre au 1er janvier 2012. 

La décision du 6 février ouvre désormais la voie à la publication, au Journal Officiel, des textes de droit français instituant les aides aux cinémas du monde. Le dépôt des dossiers correspondant auprès du CNC et de l'Institut français sera ouvert sitôt cette publication intervenue, vraisemblablement dans la première quinzaine de mars.

Les aides aux cinémas du monde répondent à un objectif simple : offrir aux créateurs étrangers un point d’entrée unique, accessible à tous et  adapté aux besoins de chacun d’entre eux. Elles seront dotées de moyens financiers significatifs pour développer des projets de coproduction avec la France. Ces aides contribueront ainsi à rendre plus ouverte, plus attrayante et plus simple l’association des cinéastes étrangers du monde entier aux professionnels français, en vue de coproduire ensemble les œuvres. Ce mécanisme contribuera à promouvoir la diversité culturelle, le rayonnement culturel de la France et le renouvellement de sa création.


contact presse :
Fayçal Daouadji
Conseiller auprès du Président
Chargé des médias