Le soutien du CNC en faveur du court métrage en 2012

Le soutien du CNC en faveur du court métrage en 2012

01 février 2013
Professionnels
euro-connection-vgn.jpg

 A l’occasion du 35ème festival international du film court de Clermont-Ferrand, le CNC réaffirme son soutien au court métrage - à tous les stades (écriture, production, promotion, diffusion) - en diffusant le bilan de ses interventions pour l’année 2012.

 
De la fiction à l’animation, en passant par le documentaire, l’essai ou le film expérimental, le film court englobe une grande diversité de genres, de modes d’expression et d’expérimentation. Sa vigueur constitue un gage d’avenir pour le secteur du cinéma et de l’audiovisuel.
 
Le bilan 2012 permet de mesurer à nouveau cette vitalité avec 639 films français qui ont obtenu un visa d’exploitation du CNC. Il met également en avant l’avancée du passage au numérique avec 85 % des tournages des films des courts métrages (77 % en 2011, 70 % en 2010, 55 % en 2009).
 
Le CNC a maintenu à un niveau élevé ses aides à la production de films courts. En 2012, le soutien du CNC a augmenté de 6,9 % pour atteindre pratiquement 12 M€ (6 M€ en 2005, 11 M€ en 2011).Il représente 53,5 % des aides à la production du secteur.
 
L’ensemble des financements consacrés par les autres partenaires (collectivités territoriales, chaînes de télévision,…) à la production des courts métrages progresse également et s’élève à plus de 10 M€ (7,5 M€ en 2005, 9,8 M€ en 2011).
 
Au total, c’est donc plus de 22 M€ qui ont été mobilisés par l’ensemble des partenaires sur le secteur en 2012 (14 M€ en 2005, 21 M€ en 2011).
 
A côté de ces ressources en numéraire, les industries techniques sont depuis toujours des partenaires importants et indispensables de la production de films de court métrage sans lesquelles de nombreux films n’auraient pas pu voir le jour.
 
Lors du festival, le CNC présentera un bilan complet de la 2ème édition du jour le plus Court qui a rencontré un franc succès avec 2,5 millions de participants, 1885 organisateurs d’événements soit plus du triple que lors de la 1ère édition, avec 8000 événements composés de projections mais aussi de débats, de rencontres avec des réalisateurs, de ciné-goûters... La variété des structures participantes s’est fortement accrue avec la participation massive du secteur associatif, des salles de cinéma, des télévisions, des bibliothèques, des collectivités territoriales et, pour la première fois, des établissements scolaires, et ce sur tout le territoire (960 villes) et à l’étranger dans plus de 30 pays grâce aux alliances françaises et aux instituts français et à des institutions indépendantes comme le LINCOLN CENTER à New York.
 
Le CNC présentera également la 3ème édition d’une étude approfondie sur le court métrage en France. Elle présente une analyse de la production des œuvres de court métrage réalisée à partir des informations transmises par les producteurs dans le cadre de la candidature au prix de qualité et des aides sélectives à la production de courts métrages du CNC (397 films ont obtenu un visa d’exploitation en 2011 contre 469 en 2010 et 363 en 2009).
Elle met également en lumière les caractéristiques spécifiques de la diffusion de ces œuvres dans les salles de cinéma, à la télévision, dans les festivals, en vidéo à la demande et à l’exportation.
 
Le CNC lancera également à l’occasion du festival une nouvelle opération destinée à aider les jeunes auteurs et producteurs à mieux appréhender le milieu professionnel, et plus  particulièrement les aides du CNC. Intitulée Parcours d’un court, Il s'agit de proposer une matière à réflexion sur le processus de création grâce à la scénariothèque des courts métrages aidés disponible sur le site du CNC, avec à l’occasion du festival, une sélection de scénarios de films aidés et sélectionnés lors de cette édition.
 
 
Pour consulter les documents :