Le cinéma français en vogue au 75e Festival de Locarno

Le cinéma français en vogue au 75e Festival de Locarno

26 juillet 2022
Cinéma
Tags :
Sophie Marceau dans « Une femme de notre temps » de Jean Paul Civeyrac.
Sophie Marceau dans « Une femme de notre temps » de Jean Paul Civeyrac. Rezo Films

Organisé du 3 au 13 août, le festival suisse compte près de quarante productions et coproductions françaises dans sa programmation, dont trois diffusées en plein air sur la Piazza Grande.


Pour son 75e anniversaire, le rendez-vous suisse, qui se tiendra du 3 au 13 août, a retenu une quarantaine de productions et coproductions tricolores sur les 226 films sélectionnés. Les spectateurs des séances en plein air sur la Piazza Grande pourront notamment découvrir Une femme de notre temps, le nouveau long métrage de Jean Paul Civeyrac (Ni d'Ève ni d'Adam, 1997 ; Mes provinciales, 2018). Sophie Marceau y campe le rôle d'une commissaire de police dont l'intégrité est mise à mal après la découverte de la double vie de son mari. La séance de cinéma en plein air du 11 août fera, quant à elle, honneur au dernier film de Blandine Lenoir, Annie Colère.Ce long métrage avec Laure Calamy et Zita Hanrot revient sur le combat politique d'une femme au sein du MLAC (Mouvement pour la Liberté de l’Avortement et de la Contraception) au milieu des années 1970.

Le Festival de Locarno honorera le cinéaste Costa-Gavras pour l’ensemble de sa carrière. Le réalisateur de Z (1969) et de L'Aveu (1970) recevra un Léopard d’honneur, et son premier film Compartiments tueurs (1965) sera diffusé dans une version restaurée 4K pour l’occasion. On notera aussi la projection du film en stop-motion Interdit aux chiens et aux Italiens d'Alain Ughetto, récompensé au dernier Festival d’Annecy, au cours d'une séance spéciale et gratuite la veille du lancement officiel du festival.

 

« La sélection de films que nous avons constituée se veut la marque d'une époque et d'un cinéma en mouvement [...] Un temps historique qui bouge dans de multiples directions simultanément, et un cinéma qui sonde les enjeux du monde, et comment y vivre de manière responsable, durable », a déclaré le directeur artistique du festival Giona A. Nazzaro. Parmi les films français en lice, on retrouve Stella est amoureuse de Sylvie Verheyde et le drame policier Bowling Saturne de Patricia Mazuy (Léopard de bronze pour Travolta et moi en 1993) en Compétition Internationale. Plusieurs coproductions hexagonales les rejoignent, à l’instar de Tommy Guns (Nação Valente) du cinéaste portugais Carlos Conceição et le drame expérimental Human Flowers of Flesh de la réalisatrice allemande Helena Wittmann. Du côté de la section Cinéastes du Présent, Astrakan de David Depesseville représentera les chances tricolores aux côtés de Petites de Julie Lerat-Gersant.

Soutiens du CNC