Le 1er prix Lux Louis Delluc du meilleur film français pour enfants remis à « Mia et le lion blanc »

Le 1er prix Lux Louis Delluc du meilleur film français pour enfants remis à « Mia et le lion blanc »

19 février 2019
Cinéma
Tags :
Mia et le lion blanc
Mia et le lion blanc Patrick Toselli - Galatée Films - Outside Films

Cinq films étaient en lice pour cette récompense décernée il y a quelques jours au cinéma Lux Louis Delluc situé dans la commune de Le Buisson-de-Cadouin en Dordogne.


Gilles de Maistre est le premier lauréat d’un prix récompensant le meilleur film français pour enfants. Imaginée par le cinéma Lux Louis Delluc de Buisson-de-Cadouin, terre natale de Louis Delluc, cette récompense a été décernée par un jury rassemblant 6 enfants âgés de 9 à 14 ans ainsi que 6 adultes. Parmi ces derniers se trouvait Rafael Maestro, directeur de Ciné Passion en Dordogne et Responsable du Groupe des Associations Territoriales de l’AFCAE (Association Française des Cinémas d'Art et d'Essai).

Pour cette première édition, cinq œuvres étaient en lice : le programme de courts métrages Le Quatuor à cornes (produit par Vivement Lundi et distribué par Cinéma Public Films), Le Rire de ma mère réalisé par Colombe Savignac et Pascal Ralite (Loma Basha Film - La Belle Company), Mia et le lion blanc de Gilles de Maistre (Galatée et Outside Films - Studiocanal), Pachamama de Juan Antin (Folivari - Haut & Court) ainsi que Petits contes sous la neige, programme de sept courts métrages (Folimage). Si Mia et le lion blanc a remporté ce premier prix Lux Louis Delluc, Le Rire de ma mère a reçu de son côté un prix spécial décerné par le jury.

Sorti le 26 décembre dernier, Mia et le lion blanc, suit l’amitié entre une enfant et un lionceau qu’elle a adopté. Lorsqu’elle découvre que son ami doit être vendu pour devenir un trophée de chasse, la jeune Charlie décide de lui faire traverser la savane pour le sauver. « En tout, on a rencontré 300 enfants en Afrique du Sud, on les a mis en contact avec des bébés lions. Ce n’était pas dangereux et ça nous permettait de voir lesquels évoluaient le plus librement avec les félins. Daniah est ressortie du lot, car au lieu de jouer avec ses mains, elle a carrément mis sa tête ! Elle était immédiatement en confiance, c’était impressionnant », a confié le réalisateur au CNC.