Palmarès de la 43e édition du Festival International de Films de Femmes

Palmarès de la 43e édition du Festival International de Films de Femmes

12 avril 2021
Cinéma
Tags :
La voix d'Aïda
"La voix d'Aïda" Copyright Condor Distribution
Le jury a récompensé du Grand Prix, La Voix d’Aïda de Jasmila Žbani, un drame ayant pour toile de fond la guerre de Bosnie-Herzégovine. Au palmarès également, le documentaire Leur Algérie de la française Lina Soualem.

Cette 43e édition du Festival International de Films de Femmes s’est tenue en ligne. Le jury de la compétition fiction était notamment composé du comédien français Eric Berger et de la réalisatrice et scénariste algérienne Sofia Djama. Celui-ci devait départager sept longs métrages.

Le Grand Prix est revenu au film de Jasmila Žbani, La Voix d’Aïda (que distribuera Condor à la réouverture des salles). Ce drame se passe à Srebrenica en juillet 1995 alors que la Bosnie-Herzégovine est plongée dans une guerre depuis trois ans. Aïda, une professeure d’anglais, fait office d’interprète pour les Casques Bleus dans un camp de réfugiés. Alors que les tensions montent, elle va s’employer à protéger son mari et ses deux fils.  

« Ce Grand Prix récompense un film extrêmement maîtrisé, a commenté le jury dans un communiqué. Il y a d’abord une histoire : une histoire forte, l’histoire d’une femme qui se bat, et puis à la fois une mise en scène, une direction d’acteurs, une interprétation de l’ensemble des acteurs qui nous ont touchés. Et ce qui fait la force du film, c’est qu’il pourrait être universel, cela pourrait se passer dans n’importe quel pays. La réalisatrice a su nous toucher, nous émouvoir, et c’est quand même important lorsqu’on parle d’art d’être ému, et touché. »

Deux mentions spéciales ont été attribuées à  A Thief’s Daughter de Belén Funes (Espagne) autour du combat d’une jeune mère pour préserver sa cellule familiale, et Zana d’Antoneta Kastrati (Kosovo/Albanie), qui ausculte les traumatismes d’une jeune Kosovare meurtrie par la guerre.

Dans la compétition documentaire, la française Lina Soualem a été récompensée du Prix France TV : « Des images et des elles » pour Leur Algérie. La réalisatrice signe un portrait de ses grands-parents, deux Algériens arrivés en France il y a plusieurs décennies, qui après 62 ans de mariage, décident de se séparer.