La création contemporaine à l’honneur à Marseille et Aix-en-Provence

La création contemporaine à l’honneur à Marseille et Aix-en-Provence

12 novembre 2018
Création numérique
Tags :
Affiche Chroniques - Biennale des Imaginaires Numériques 2018
Affiche Chroniques - Biennale des Imaginaires Numériques 2018 Seconde nature - Zinc

Marseille et Aix-en-Provence accueillent, jusqu’au 15 décembre 2018, la biennale Chroniques des imaginaires numériques. Un événement consacré aux créations contemporaines et aux nouvelles technologies.


Pendant plus d’un mois, Marseille et Aix-en-Provence vont servir d’écrins à des installations, performances, spectacles, DJ sets et autres expositions. Autant d’œuvres réunies pour Chroniques des imaginaires numériques, une biennale mettant à l’honneur la création contemporaine et les nouvelles technologies. Un événement imaginé par l’association aixoise Seconde nature qui « diffuse, soutient, forme ou aide à développer des expressions artistiques électroniques et numériques » et par Zinc, le Centre de Création des Arts et des Cultures numériques de Marseille.

Rassemblant aussi bien des artistes français qu’internationaux, cette biennale est un « parcours d’expositions qui conduit sur les voies de la lévitation, pour prendre de la hauteur et apprivoiser l’espace » et « porter un autre regard sur notre monde ». Après un week-end inaugural les 9 et 10 novembre, cette « itinérance artistique, poétique, politique et multiple » se poursuivra pendant un mois avant de s’achever le 15 décembre 2018.

Plus d’une quinzaine de lieux accueilleront les créations exposées. Le public pourra notamment découvrir, à Marseille, des « expériences artistiques en suspension » à la galerie Hors les murs ou encore une exposition Mondes parallèles à la FRAC Provence-Alpes-Côte d’Azur. Le parcours aixois s’articule de son côté autour d’une installation générative d’Hugo Deverchère installée au Centre des arts 3 BIS F, explorant « les grands récits de l’aventure spatiale et de la science-fiction ». Le Gallifet Art Center accueille pour sa part une exposition sur les « Paysages inversés ». Enfin, les organisateurs ont choisi, pour cette première biennale, de mettre à l’honneur le Québec en recevant certains artistes canadiens.

Le programme Europe Créative – Future DiverCities et Risk Change cofinance cet événement. Elaborée dans le cadre des projets européens, cette biennale bénéficie du soutien de plusieurs structures de la région ainsi que de nombreux partenaires français et internationaux, notamment le CNC, le Ministère de la Culture, la Région Sud-Provence-Alpes-Côte d’Azur et le département des Bouches-du-Rhône.