David Fincher décrypté en librairies : deux livres pour tout savoir sur le réalisateur de "Seven" et "Gone Girl"

David Fincher décrypté en librairies : deux livres pour tout savoir sur le réalisateur de "Seven" et "Gone Girl"

15 juin 2021
Cinéma
Deux ouvrages sur le cinéma de David Fincher sortent en librairies cet été.
Deux ouvrages sur le cinéma de David Fincher sortent en librairies cet été. DR
Marest publie L'obsession du mal, et Rockyrama, Néo noir, tous deux consacrés au cinéma de David Fincher.

En ce mois de juin 2021, David Fincher est à l'honneur en librairie. Rockyrama publie Néo noir, un ouvrage de 200 pages consacré à l'ensemble de la carrière du réalisateur : « De Seven à Zodiac, en passant par The Social Network ou Millenium, David Fincher s’est imposé, depuis son émergence à l’aube des années quatre-vingt-dix, comme l’un des cinéastes les plus accomplis de sa génération. Réalisateur majeur et véritable artisan de l’image, il a bâti en seulement une dizaine de films une œuvre complexe, sombre et nourrie d’obsessions, portée par une mise en scène d’une précision sans pareil. 
Alors que son dernier film, Mank, sortait sur les écrans en 2020, Rockyrama se penche ici sur la carrière du réalisateur américain. Du polar retors et glaçant de Millenium à l’électrochoc de Seven, de l’enquête foisonnante de Zodiac au dédale de The Game et jusqu’à l’œuvre paranoïaque et contestataire qu’est Fight Club, retour sur le cinéma virtuose, cérébral et hypnotique de David Fincher.
» 

Ce livre de collection s'adresse aux cinéphiles et reprend les codes du cinéma de David Fincher jusque dans sa mise en page. Cette dernière, très graphique, s’inspire des dossiers d'enquête que l’on peut apercevoir dans Seven ou Zodiac. L’ouvrage est cosigné par une quinzaine de plumes du magazine Rockyrama, tels que Rafik Djoumi, Camille Mathieu, Clément Arbrun, Aurélien Noyer, Delphine Valloire, Jacky Goldberg ou Nico Prat. 

Marest Editeur propose de son côté et depuis le 11 juin l'essai David Fincher, l'obsession du mal, écrit par Juliette Goffart. Passionnée par le cinéma, l'auteure, qui collabore aux revues Trafic et SoFilm, enseigne le 7e art aux lycéens depuis 2008. Elle s'intéresse ici précisément à « la question du mal, qui, d'Alien3 à Mank, hante le cinéma de David Fincher. » Elle a choisi d’analyser « la récurrence de motifs tels que l’écriture perçue comme une arme ou la propension des tueurs en série à mettre en scène leurs crimes avec un perfectionnisme radical, perfectionnisme qui n’est pas sans rappeler celui de David Fincher lui-même. »

Richement illustré, David Fincher, l’obsession du mal, explore le travail cinématographique et sériel du cinéaste, décrypte ses influences (à chercher notamment dans le cinéma hollywoodine classique), tout en s’interrogeant sur ses méthodes de travail très particulières.